International
URL courte
0 50
S'abonner

Comme l'ensemble du pays, le cinéma afghan traverse une période difficile : la production de nouveaux films a drastiquement diminué au cours des 15 dernières années. Les espoirs placés par les cinéastes afghans dans le renversement du régime des Talibans ne se sont pas matérialisés.

Dans une interview accordée à l'agence Sputnik, Aqliya Rezaei, membre de l'Union afghane des cinéastes, indique que la production cinématique en Afghanistan est aujourd'hui en profond sommeil.

« L'État a malheureusement cessé d'apporter son attention à notre industrie. Les réalisateurs, les scénaristes, les acteurs sont sans travail (…). Au cours des quinze dernières années, l'État a fermé les yeux sur la cinématographie nationale et ne lui a apporté aucun soutien », raconte l'interlocutrice de l'agence.

Selon elle, il existe de « nombreux jeunes réalisateurs et scénaristes en Afghanistan, pleins de talent, d'idées et d'enthousiasme » qui ont besoin de mettre en œuvre leurs projets.

« Ces dernières années, des films afghans ont été à plusieurs reprises primés à des festivals internationaux (…). Dans le contexte actuel, un soutien de la part de l'État permettrait sans aucun doute de nous placer parmi les leaders mondiaux de l'industrie cinématographique », estime Mme Rezaei.

La guerre et l'instabilité sociale exercent évidemment une influence néfaste sur les affaires culturelles dans le pays, reconnaît-elle.

« Dans le même temps, à une époque de grands bouleversements, la culture reçoit beaucoup de nouvelles impulsions avec l'émergence de nouvelles initiatives créatives, et il faut en profiter », conclut Mme Rezaei.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La plupart des Afghans souffrent de troubles mentaux
La violence contre les journalistes bat des records en Afghanistan
Une jeune Afghane s'enterre pour combattre l'oppression des femmes
Tags:
culture, talibans, cinéma, Aqliya Rezaei, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook