International
URL courte
31921
S'abonner

Sept délégués américains n’ont pas voté en faveur des candidats qui avaient remporté la victoire dans leur État. Cinq membres du collège électoral ont voté pour d’autres candidats. Le plus grand nombre de «déserteurs» proviennent du clan démocrate.

À l’issue du scrutin tenu le 19 décembre pour désigner formellement le prochain président américain, Donald Trump a perdu seulement deux votes. Ainsi, sur les 306 votes attendus, il en a obtenu 304.

Sa rivale démocrate, Hillary Clinton, a recueilli 227 votes sur les 232 initialement annoncés. Après le scrutin du 8 novembre et la victoire surprenante du républicain Donald Trump, des partisans démocrates se sont mis à faire pression auprès des délégués pour ne pas voter en faveur du milliardaire en décembre. Le jour du vote des délégués, des anti-Trump ont organisé des manifestations dans plusieurs capitales d’États américains.

Cependant, le clan démocrate compte 2,5 fois plus de délégués « ayant changé d'avis » que le clan républicain.

Les deux délégués qui n’ont pas voté pour Trump viennent du Texas. En même temps, ils n’ont pas complètement changé leurs convictions républicaines, accordant leur vote à Ron Paul et à John Kasich.

Trois délégués de Washington qui auraient dû voter pour Mme Clinton ont donné leurs votes au républicain Colin Powell, qui occupait le poste de secrétaire d’État américain lors de la présidence de George W. Bush. Un délégué d’Hawaii s’est prononcé en faveur du démocrate Bernie Sanders. Un autre membre du collège électoral du Washington a voté pour Faith Spotted Eagle, militante américaine des droits de la population autochtone.

Donald Trump entrera en fonctions le 20 janvier.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les hackers ont conduit Trump à la victoire? La majorité des Américains n’y croient pas
150 interpellations suite à une manifestation anti-Trump à Los Angeles
La défaite de Trump, ou comment le Web nous en a convaincu
Sûrs de la victoire de Clinton Ils perdent la somme record de 5 M USD
Tags:
vote, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook