Ecoutez Radio Sputnik
    Le marché de Noël de Berlin visé par une attaque terroriste

    Lundi rouge du 19 décembre: les quatre attaques sont-elles liées?

    © REUTERS / Christian Mang
    International
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    14422
    S'abonner

    Les quatre attaques islamistes perpétrées le 19 décembre en Turquie, en Allemagne et en Suisse, relèvent-elles d’une coïncidence ou sont-elles les maillons d’une même chaîne? Selon les médias russes, le monde doit se préparer à de nouveaux attentats pour Noël…

    Quatre attaques islamistes se sont produites lundi soir : un homme a abattu l'ambassadeur russe Andreï Karlov à Ankara, où des coups de feu ont également retenti près de l'ambassade des États-Unis, un camion a foncé dans la foule dans un marché de Noël de Berlin, faisant 12 morts et 50 blessés et trois personnes ont été blessées dans une fusillade près d'un centre islamique à Zurich.

    Selon Alexandre Ignatenko, expert arabisant et président de l'Institut russe de la religion et de la politique, cité par des médias russes, au moins plusieurs de ces attaques seraient les maillons d'une même chaîne qui s'expliquent notamment par le fait que les forces ayant provoqué la crise en Syrie sont évincées de la vie politique dans ce pays.

    « Je parle de l'Arabie saoudite et du Qatar », a indiqué M. Ignatenko. D'après lui, ces pays, qui soutiennent les groupes terroristes Daech et Al-Qaïda, auraient pu inciter leurs alliés à organiser ces attaques. « Il n'est pas exclu que l'assassin de l'ambassadeur russe l'ait fait sur ordre ou sous l'influence de certains Saoudiens », a noté l'expert russe.

    Il a en outre rappelé que les attaques de lundi avaient eu lieu pendant la période des fêtes de fin d'année en Europe.

    « Pour les islamistes radicaux, Noël offense leurs sentiments religieux. Il faut donc s'attendre à de nouveaux attentats », a-t-il estimé.

    Selon Alexeï Grichine, sociologue et expert de l'Orient, qui s'exprimait devant les journalistes russes, l'objectif principal des auteurs de ces attaques est « de provoquer une guerre religieuse entre chrétiens et musulmans non radicaux » qui sont contre les actes d'agression et les activités de Daech.

    « S'ils arrivent à provoquer ce conflit, les musulmans modérés pourraient se ranger du côté des terroristes islamistes (…). Les dirigeants des islamistes radicaux cherchent à obtenir la sympathie des millions de musulmans et d'intimider les chrétiens pour les provoquer à commettre des actes d'agression », a noté M. Grichine.

    D'après lui, le fait que ces attaques se produisent à la veille de Noël ou visent des lieux saints chrétiens, n'est pas fortuit.

    Les services secrets russes, européens et américains ont déjà mis en garde contre le danger d'attentats pour les fêtes de Noël et du Nouvel An.

    Le département d'État américain a notamment appelé les Américains à rester vigilants lors de leurs voyages en Europe. Selon le département d'État, les terroristes d'Al-Qaïda et de Daech et leurs complices préparaient des attentats dans les pays européens pour les fêtes de fin d'année.

    En France, où l'état d'urgence est en vigueur depuis plus d'un an, 71 % des habitants redoutent de nouvelles attaques terroristes pendant les prochaines fêtes. Selon un sondage Odoxa pour le baromètre Fiducial de la sécurité, jamais l'approche des fêtes n'a été sources d'autant de craintes. 67 % des sondés estiment que les lieux de rassemblements festifs, les églises et les centres commerciaux sont les endroits les plus dangereux. De manière générale, 62 % des Français ne se sentent pas en sécurité.

    Selon les autorités belges, environ 5 000 djihadistes européens pourraient rentrer en Europe pour Noël. Le ministre belge de l'Intérieur Jan Jambon a annoncé qu'au moins 117 Belges partis faire le djihad au Proche-Orient, étaient déjà rentrés en Europe, ce qui augmentait le risque de nouveaux attentats.

    Au Royaume-Uni, des milliers de membres des unités des forces spéciales SAS (Special Air Force) et d'agents du MI5 sont chargés de garantir la sécurité pendant les fêtes de fin d'année. Ils doivent repérer les terroristes potentiels dans la foule à Londres, à Birmingham, à Manchester et à Leads. Des centaines de Britanniques ayant rejoint Daech en Syrie commencent à rentrer dans leur pays natal.

    Les autorités russes ont aussi appelé ceux qui partent en Europe pour les fêtes à éviter les lieux publics.

    « Il y a un risque d'attentats. Les avertissements émis par les autorités américaines sont bien fondés. Les citoyens russes qui entendent passer Noël en Europe doivent réfléchir s'il faut y fréquenter les lieux publics et participer aux manifestations publiques », a déclaré Frants Klintsevitch, vice-président du comité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) pour la défense et la sécurité.

    Les prévisions des services secrets commencent malheureusement à se réaliser. Ces derniers jours, plusieurs tentatives d'attaques islamistes ont été déjouées en Russie.

    Le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie Alexandre Bortnikov a récemment annoncé que les forces de l'ordre avaient déjoué 42 attentats, arrêté environ 900 extrémistes et éliminé plus d'une centaine de terroristes en 2016.

    L'augmentation des tentatives d'attentats à la veille des fêtes de fin d'année est une tendance bien connue des services secrets.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    Attaque de Berlin: «Nous devons nous préparer pour une lutte dure et prolongée»
    Attaque au camion à Berlin
    Rapatriement du corps de l’ambassadeur russe tué à Ankara (vidéo)
    Poutine: le meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie est une provocation
    Islamisme radical: Sarkozy veut mettre "les détenus islamistes à l'isolement"
    Tags:
    menace terroriste, risques d'attentats, guerre religieuse, danger, chrétiens, attentat, musulmans, islamisme, terrorisme, djihadisme, Nouvel An, Noël, Special Air Service (SAS) britannique, Odoxa, FSB, MI5, Al-Qaïda, Etat islamique, Alexeï Grichine, Frants Klintsevitch, Alexandre Ignatenko, Alexandre Bortnikov, Zurich, Suisse, Ankara, Berlin, Turquie, Europe, Belgique, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik