Ecoutez Radio Sputnik
    police à Zurich

    Fusillade à Zurich: le tireur s'est suicidé

    © Flickr/ Christopher Swerin
    International
    URL courte
    1113
    S'abonner

    Un Suisse de 24 ans d’origine ghanéenne connu des services de police et adepte de l'occultisme serait, selon la police helvétique, l’auteur de la fusillade de lundi contre un centre de prière islamique à Zurich qui a fait trois blessés, dont deux graves.

    L'auteur de la fusillade dans un centre de prière islamique lundi à Zurich, en Suisse, qui a fait trois blessés, dont deux grièvement, a été retrouvé mort à proximité du lieu de l'agression, a indiqué mardi la police locale.

    « Nous considérons que la personne retrouvée morte est l'auteur de la fusillade au centre islamique de Zurich », a indiqué la police du canton de Zurich dans un tweet, en précisant qu'il s'agissait d'un Suisse de 24 ans d'origine ghanéenne, connu des services de police et adepte de l'occultisme.

    ​Toujours selon la police, la veille de la fusillade, le tireur aurait tué à coups de couteau un homme de 24 ans qu'il connaissait sur une aire de jeux de Zurich. D'après les enquêteurs, rien ne laisse supposer que ces affaires soient liées au terrorisme ou à l'extrême droite. Ils ignorent également si le meurtrier souffrait de problèmes psychiatriques. Ses mobiles restent pour l'instant inconnus.

    D'après un communiqué publié dans la soirée de lundi par la police, « un inconnu est entré dans le centre islamique » vers 17 h 30 (16 h 30 UTC). Selon des témoins, il portait des habits et un bonnet de laine de couleur sombre. Plusieurs personnes se trouvaient dans la salle de prière. L'homme a alors « tiré plusieurs coups de feu sur les fidèles », a précisé la police, avant de prendre la fuite en direction de la gare. Deux des trois personnes touchées, âgées de 30, 35 et 56 ans, souffrent de blessures graves, a précisé la police.

    Quelques heures plus tard, la police a retrouvé le corps sans vie d'une personne le long d'une rivière, sous un pont situé à quelques centaines de mètres du centre islamique. Les forces de l'ordre n'avaient toutefois pas annoncé dans l'immédiat s'il y avait un lien avec la fusillade.

    « Une personne retrouvée morte à proximité de la scène de crime a pu être associée au crime », avait indiqué plus tôt la police cantonale, alors que les responsables de la police zurichoise ont déclaré que l'agresseur présumé s'était vraisemblablement donné la mort.

    ​Le centre islamique en question se situe non loin de la gare centrale de Zurich. L'établissement est fréquenté quotidiennement par des dizaines de fidèles venus avant tout du Maghreb, de Somalie et d'Erythrée, selon les médias suisses.

    Plusieurs mosquées de Suisse, dont celle de Genève, ont été accusées ces derniers mois dans les médias suisses de favoriser la radicalisation de leurs fidèles, et notamment des plus jeunes. Selon les médias helvétiques, il y a environ 450 000 musulmans en Suisse, sur une population totale de quelque 8 millions d'habitants.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trois blessés dans une fusillade à Zurich
    Zurich : sept policiers blessés pendant les émeutes
    Fusillade au centre de Zurich
    Tags:
    fidèles, suicide, islam, fusillade, police, Erythrée, Maghreb, Zurich, Somalie, Genève, Suisse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik