Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Syrie

    Quand les USA appellent la Russie à «respecter ses engagements» en Syrie…

    © Sputnik . Mikhail Alaeddine
    International
    URL courte
    27450

    Tout en feignant de jouer l’apaisement, Washington appelle Moscou à ne pas «chercher de boucs émissaires» en Syrie et accuse à mots voilés la Russie de violer ses engagements… Mais au fait, quel est le pays qui se soustrait systématiquement à ses engagements en Syrie, aggravant la situation dans ce pays?

    Les États-Unis estiment que Moscou et Washington doivent cesser de «se montrer du doigt» et de chercher un bouc émissaire sur le dossier syrien, a déclaré aux journalistes le porte-parole de la diplomatie américaine John Kirby.

    «  Je ne pense pas que maintenant soit le bon moment pour se montrer du doigt afin de savoir qui n’a pas respecté ses obligations. Le temps est venu de prendre ce qu’ils [les Russes, ndlr] ont promis et d’essayer de le réaliser  », a dit John Kirby. 

    Cependant, le porte-parole de la diplomatie américaine n’a pas pu s’empêcher de « pointer doigt  » la Russie.

    «  Je ne pense pas qu’il soit utile de nommer qui exactement n’a pas respecté ses obligations, car il est évident que c’est la Russie qui a à plusieurs reprises échoué à le faire.  », a-t-il dit.

    Mardi, à l’issue de négociations entre les chefs des diplomaties russe, iranienne et turque, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les États-Unis avaient renoncé à participer à un certain nombre d’initiatives discutées en septembre. Lavrov a rappelé l’interview du secrétaire d’État américain dans laquelle ce dernier avait reconnu que certains au sein de l’administration US n’étaient pas intéressés par la réalisation du plan axé sur la résolution de la crise en Syrie. 

    En même temps, M.  Lavrov a appelé à ne pas ignorer les efforts déployés par la Russie et les États-Unis, notamment lors des rencontres entre lui-même et John Kerry.

    Auparavant, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré que Washington n'avait pas respecté la condition clé des ententes appelées à améliorer la situation humanitaire des habitants d'Alep.

    Maria Zakharova
    © Sputnik . Kirill Kallinikov

    «  Après avoir échoué à respecter les modalités qu'ils ont eux-mêmes formulées, les États-Unis essaient d'en rejeter la responsabilité sur un autre pays », a-t-elle indiqué.

    En outre, la porte-parole a rappelé que les États-Unis avaient refusé d'influer sur l'opposition dite modérée pour qu'elle respecte l'accord sur la trêve d'octobre, ce qui a permis aux terroristes de consolider leurs forces. En outre, les États-Unis n'ont pas respecté leur engagement qui consistait à distinguer l'opposition des terroristes en Syrie.
    Ainsi, Moscou compte présenter aux membres du Conseil de sécurité de l'Onu un document consacré au non-respect par les États-Unis des accords sur la Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Daech et le Front Fatah al-Cham doivent être exclus de la trêve en Syrie
    Moscou, Ankara et Téhéran prêts à se porter garants des efforts de paix en Syrie
    Moscou: les frappes sur les hôpitaux syriens n'existent que dans l’imagination de Kirby
    La fillette sur les fausses images «depuis Alep» parle du tournage...
    Tags:
    conflit, John Kirby, John Kerry, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik