Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    Attentat de Berlin: pourquoi l’Europe n’a-t-elle pas tiré les «leçons sanglantes» de Nice?

    © REUTERS / Fabrizio Bensch
    International
    URL courte
    Attaque au camion à Berlin (32)
    38200
    S'abonner

    Camion, foule en fête, carnage, victimes… Le drame survenu lundi à Berlin, qui a fait 12 morts et 48 blessés, ressemble à s’y méprendre à un autre attentat qui a endeuillé la côte d’Azur cet été, l’attentat de Nice. Le scenario est toujours le même. Mais une question surgit: pourquoi l’Europe n’a-t-elle pas tiré les leçons du premier carnage?

    Le marché de Noël de Berlin, endroit où règne habituellement un esprit festif, a été cette année le théâtre d'une terrible tragédie  : un camion a foncé sur la foule, faisant 12 morts et plusieurs dizaines de blessés. Dans son message officiel, l'agence d'information terroriste a déclaré que l'exécutant de l'opération était membre de Daech. Pourtant, l'auteur présumé de l'attaque au camion n'a pas encore été identifié.

    Ainsi, l'auteur est toujours armé, en fuite et pourrait à nouveau faire des victimes. Mais le pire, c'est que le scénario de cet incident dramatique, immédiatement qualifié d'acte terroriste, rappelle celui de l'attentat qui a eu lieu cet été à Nice. Autrement dit, cette récidive insolente du drame français n'a rien appris à l'Europe. Mais pourquoi  ?

    En premier lieu, l'Union européenne a annoncé presque mot pour mot l'abandon de sa souveraineté et de sa sécurité, déléguant ces fonctions, apparemment obsolètes, aux camarades américains. Le slogan «  Prospérité économique contre souveraineté politique  » n'était un secret pour personne. Et les résultats de ce mode de vie sont désormais évidents…

    Les services de sécurité ont dès le départ été paralysés, l'objectif consistant à protéger le territoire contre la menace terroriste n'ayant pas été fixé devant eux. Et il n'y a rien de surprenant à cela…

    Le camarade d'Outre-Atlantique ne s'est jamais engagé à préserver le territoire européen des menaces de ce genre. C'est une tâche purement régionale. Mais les services régionaux, aussi professionnels soient-ils, ne sont pas capables de se fixer les tâches de ce type, habitués à obéir à des ordres venus d'en haut. Cela rappelle à un cercle vicieux, où il n'y a ni coupables, ni responsables au sein de cette structure floue qu'est l'UE…

    Une conclusion s'impose  : si les leçons de Nice n'ont pas été tirées, c'est parce qu'il n'y a peut-être plus personne pour les apprendre?

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque au camion à Berlin (32)

    Lire aussi:

    Pas de renforcement de la sécurité en France suite à l'attentat de Berlin
    Attaque de Berlin: «Nous devons nous préparer pour une lutte dure et prolongée»
    Tags:
    attentat, Nice, Berlin, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik