International
URL courte
681129
S'abonner

L’aide russe, qui fournira des chasseurs MiG-29 et des dizaines de blindés à son partenaire serbe, permettra à Belgrade de riposter face à des agresseurs potentiels, selon des experts.

Dans le cadre d'un programme d'aide militaro-technique, la Russie remettra à la Serbie six chasseurs MiG-29 et des dizaines de blindés, selon des sources officielles.

Moscou devient ainsi le principal partenaire de la Russie dans la région, a indiqué à Sputnik Evgueni Kroutikov, expert des Balkans.

Le commerce des armes est pour la Russie une importante source de recettes, mais pas la principale aujourd'hui. Chaque marché des armes est toujours lié à la politique, précise-t-il. On peut dire que la Russie revient ainsi dans les Balkans. Cependant, il est impossible de s'imaginer un tel marché conclu avec d'autres pays de la région tels que le Monténégro ou la Bosnie-Herzégovine.

Le renforcement des liens avec la Russie est crucial pour la Serbie, surtout en prévision des futures élections dans le pays.

Pour sa part, Dragan Krsmanovic, colonel serbe à la retraite, estime que les nouveaux avions russes renforceront la capacité défensive de son pays.

L'aviation fournie permettra à la Serbie d'agir en riposte contre l'ensemble du territoire de l'agresseur potentiel, surtout s'il s'agit d'un pays voisin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Emir Kusturica: si Clinton avait été élue présidente des USA, on aurait eu la guerre
Le meurtre de l'ambassadeur russe comparé à celui de François-Ferdinand
Emir Kusturica sur la résolution anti-Sputnik: «la vérité n’a jamais été de la propagande»
Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Tags:
armements, Serbie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook