International
URL courte
27426
S'abonner

Une trentaine d'observateurs des Nations unis sont arrivés à Alep-Est pour superviser la phase finale des opérations d'évacuation des civils et des combattants.

Selon Jens Laerke, porte-parole du bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'Onu cité par l'AFP, 31 observateurs « internationaux et nationaux » sont présents à la porte du quartier de Ramoussa.

Le 19 décembre, le Conseil de sécurité a décidé à l'unanimité de déployer des observateurs onusiens à Alep-Est pour y superviser les évacuations et évaluer la situation des civils. La France, à l'origine de cette résolution, souhaitait « éviter un nouveau Srebrenica », qui selon elle est le pire massacre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

D'après M. Laerke, une centaine d'employés de différentes agences de l'Onu, des Syriens pour la plupart, étaient déjà sur place à Alep, mais pas en tant qu'observateurs.

Depuis le début des opérations d'évacuation à Alep-Est, près de 30 000 personnes ont quitté la ville reprise par les forces gouvernementales syriennes, selon les estimations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’Onu prête à déployer immédiatement une mission à Alep
Chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la libération d'Alep et Noël
Martyre d’Alep: «les terroristes ne traitent pas les femmes comme des êtres humains»
«La Russie a joué le rôle crucial dans la libération d'Alep»
Tags:
crise syrienne, observateurs, évacuation, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Jens Laerke, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook