International
URL courte
Attaque au camion à Berlin (32)
15522
S'abonner

Un ex-responsable allemand de l’OSCE donne sa vision de la situation sécuritaire en Europe, se montrant très critique vis-à-vis de la politique migratoire de l’UE.

Attaque au camion contre un marché de Noël à Berlin
© REUTERS / Pawel Kopczynski
La situation sécuritaire en Europe est critique, on peut s’attendre chaque jour à une nouvelle situation d’urgence, a déclaré Willy Wimmer, ex-vice-président de l’Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans une interview accordée à Sputnik.

Selon lui, l’Europe devrait apprendre à modifier sa politique. Actuellement, on parle beaucoup de la nécessité d’apprendre à «  affronter le terrorisme  ». Mais ceci n’est à son avis qu’une duperie et une déclaration cynique, les principales conditions politiques n’étant pas réunies.

«  A commencer par la guerre avec la République fédérative de Yougoslavie qui constituait une violation des normes du droit international, nous participons à toutes les guerres menées  aux alentours. Et le fait que cela nous retombe dessus n’a rien d’étonnant. Le peuple allemand ne le veut pas  », a-t-il indiqué.

Ses propos faisaient suite à la nouvelle attaque à Berlin qui a fait 12 morts et 48 blessés lundi lorsqu’un terroriste a projeté un camion sur un marché de Noël de la capitale allemande. L’attentat a été revendiqué par la suite par le groupe terroriste État islamique (Daech).

De telles attaques ne sont pas surprenantes «  lorsqu’on laisse entrer des centaines de milliers de personnes dont on ne connaît rien  », a indiqué l’ex-politicien. Il se référait aux données policières selon lesquelles il existe actuellement plusieurs réseaux organisant des attentats en Europe.

D’après M.  Wimmer, la police allemande sait très bien punir les auteurs d’infractions au code de la route, mais n’est pas capable de faire face au terrorisme. Les terroristes ne respectent pas les lois du pays et agissent pratiquement en toute impunité.

La sécurité européenne reste donc menacée et ni une surveillance totale de l’Etat, ni la censure ne sont pas en mesure d’éliminer cette menace. Il a également évoqué la réaction de la chancelière allemande Angela Merkel à l’attentat terroriste à Berlin.

Selon l’ancien vice-président de l’AP de l’OSCE, Mme Merkel, qui s’est bornée à présenter ses condoléances suite à l’attaque sans formuler de mesures décisives, est incapable de prendre de telles mesures et de gérer une situation qu’elle a elle-même contribué à créer.

Mais il y a tout de même une issue de cette impasse, estime le politicien. Selon lui, il faut protéger les frontières, refuser de participer à des guerres au-delà du pays et créer les conditions pour perpétuer la société libre que l’Allemagne a toujours représenté. Mme Merkel et plusieurs autres responsables européens mettent un tel état de fait en danger.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Attaque au camion à Berlin (32)

Lire aussi:

Attentat de Berlin: des erreurs fatales, selon les eurosceptiques allemands
Collecte de fonds pour le camionneur héroïque tué dans l’attaque de Berlin
Une manifestation anti-Merkel rencontre une résistance des pro-réfugiés à Berlin
L'auteur présumé de l'attaque de Berlin était connu pour ses liens avec les islamistes
Tags:
attentat, sécurité, terrorisme, Noël, OSCE, Etat islamique, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook