Ecoutez Radio Sputnik
    Bana

    Le lien entre le père de la «blogueuse Bana» et Daech établi

    © REUTERS / Umit Bektas
    International
    URL courte
    1181475

    Les utilisateurs des réseaux sociaux ont cru reconnaître le père de la célèbre «blogueuse» Bana armé et posant sur une photo en compagnie de terroristes de Daech.

    La jeune prodige Bana, qui est devenue célèbre pour avoir couvert sur Twitter en anglais parfait « sa peur au quotidien et sa vie d'enfant à Alep », a été reçue par le président turc Recep Tayyip Erdogan. Les clichés de Bana et de sa famille pris au palais présidentiel ont fait le tour de la Toile.

    ​Or, les internautes ont cru reconnaître le père de la fille sur une photo de l'organisation terroriste Daech. Sur les deux photos, le visage de l'homme a été entouré d'un cercle rouge.

    ​Un utilisateur Facebook a par ailleurs mis en ligne plusieurs photos sur lesquelles nous pouvons voir l'homme en question dans l'entourage des terroristes de Daech. On y trouve également la photo de Bana elle-même en compagnie de l'homme précédemment aperçu en compagnie des terroristes.

    Migliaia di ragazzi proveniente da #Aleppo Orientale disponibile per interviste,ma la media occidentale (coloniale)…

    Опубликовано Assef Mansour 20 декабря 2016 г.

    Un des internautes a noté sur sa page Facebook que précédemment la fillette écrivait que son père avait été tué. Or, les photos prouvent qu'il est sain et sauf et vit en Turquie.

    من فترة خرجت من العدم طفلة من حلب عمرها 7 سنين تطلق تويتات بلغة إنكليزية أكثر من ممتازة على موقع تويتر للتواصل الاجتماعي…

    Опубликовано ‎Syrian Truth | الحقيقة السورية‎ 21 декабря 2016 г.

    Nous pouvons le voir sur une photo avec une arme en main poser devant le drapeau noir de l'organisation terroriste.

    #بساط_أحمدي ‏هذه #بانا اليتيمة التي ابكت خداعا العالم وهذا والدها اﻻرهابي المرحوم أبوها القاتل بعده طيب وما مات 👇 2016-12-21 #سوريا #syria

    Publié par Ahmad Haj Taher sur mercredi 21 décembre 2016

    Rappelons que Bana a sept ans. Sa mère Fatima, professeur d'anglais, lui a ouvert un compte Twitter en septembre dernier, lorsque les troupes gouvernementales syriennes soutenues par la Russie ont entamé leur offensive sur Alep-Est, tombée dans les mains des extrémistes et bandes armées. Bana décrivait avec assiduité « les carnages » dont elle était « témoin » en anglais. En quelques mois, le nombre d'abonnés à son compte à atteint 350 000 personnes.

    ​Plus tôt, un militant syrien avait annoncé à l'agence Sputnik avoir essayé en novembre de prendre part à l'évacuation de Bana des quartiers d'Alep-Est. Toutefois, son offre a au bout du compte été rejetée. À l'issue de son expérience, il a conclu que la personnalité de cette fille n'avait été qu'un outil de propagande.

    Jeudi 22 décembre, la ville d'Alep, occupée par les bandes armées depuis l'été 2012, a été complètement libérée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Horreurs de la guerre à Alep: réponse d'un jeune Syrien à la «blogueuse» Bana
    Les dessous du succès phénoménal du compte de la «blogueuse» Bana
    Pierre Le Corf : la blogueuse Bana, «mécanisme de propagande pendant la guerre» en Syrie
    Tags:
    blogueurs, Internet, photo, terrorisme, Twitter, armée gouvernementale syrienne, Etat islamique, Recep Tayyip Erdogan, Alep-Est, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik