Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    L’Allemagne toute entière bientôt mise sur écoute?

    © Fotolia / Viktor Gmyria
    International
    URL courte
    Attaque au camion à Berlin (32)
    15226
    S'abonner

    Présenté par l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et l’Union chrétienne-sociale (CSU), le nouveau projet de loi accorde aux services spéciaux le droit d’écouter tous les appels téléphoniques et lire les courriels des Allemands. Le parti de gauche Die Linke s’y oppose. Quant à la société, elle proteste sur les réseaux sociaux.

    Le but du projet de loi visant à autoriser les services spéciaux allemands à lire les courriers et à écouter les appels téléphoniques des citoyens du pays a pour but de protéger la société contre la menace terroriste.

    En réaction à l'attentat de Berlin, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a déclaré que la législation devait être modifiée. « Il est indispensable de renforcer la surveillance vidéo et d'avoir recours à la technologie de reconnaissance faciale », a-t-il fait remarquer, soulignant qu'à l'heure actuelle les agents de sécurité avaient un accès limité aux informations permettant de prévenir les attentats terroristes.

    Toutefois, les membres de Die Linke s'opposent à l'initiative, jugeant qu'elle offre à l'État trop de droits de s'ingérer dans la vie privée des Allemands. Ils assurent que le parti au pouvoir profite de la tragédie qui a frappé Berlin lundi dernier pour faire adopter une loi impopulaire.

    « C'est depuis longtemps que Thomas de Maizière souhaitait renforcer le contrôle. Or, la question n'est pas celle de la prévention des attaques terroristes, mais celle de la violation directe des droits de l'homme. Non seulement les personnes ordinaires seront surveillées, mais aussi des personnalités politiques », a expliqué à RT Julius Zukowski qui préside l'union de la jeunesse de Die Linke.

    Pendant ce temps, le hashtag #keinpolizeistaat (non à l'état policier) gagne en popularité sur Facebook.

    « Il est fort probable que cette loi soit adoptée d'urgence lors d'une session extraordinaire réunie à la hâte. Il est indispensable d'expliquer aux gens que (la loi, ndlr) ne vise pas la protection des gens, mais a pour but de renforcer les positions du CDU/CSU. En raison de l'attentat, nous ne pouvons pas réunir des meetings, mais l'année prochaine nous envisageons d'organiser des actions dans la rue », a expliqué à RT Marcus Visser, administrateur d'une page d'opposition sur Facebook.

    Big brother is watching you…

    À la suite de l'attentat, Klaus Bouillon, président de la conférence des ministres de l'Intérieur, a proposé de faciliter la procédure de mise sur écoute et d'accès au contenu des courriels et messageries électroniques et de renforcer le contrôle des migrants à partir de 2017. À titre d'exemple à suivre, il a cité les États-Unis.

    Toutefois, comme l'explique Manuel Ochsenreiter, directeur du Centre allemand de recherches eurasiatiques, l'idée d'imiter l'expérience américaine appliquée suite aux attentats du 11 septembre n'est pas correcte.

    « Il est possible de prévenir d'une manière efficace ce genre d'attaques. Il est évident qu'avant tout il est indispensable de mettre en place l'enregistrement des migrants pour ne pas perdre le contrôle sur ceux qui se trouvent dans le pays. En même temps ceci permettra d'éviter tout renforcement du contrôle sur les citoyens du pays », a-t-il expliqué à RT.

    Le 19 décembre, un camion a foncé dans la foule sur un marché de Noël à Berlin, faisant 12 morts et 48 blessés. L'attaque de Berlin a été revendiquée par le groupe terroriste État islamique (Daech), comme celle de Nice qui a fait 86 morts le 14 juillet dernier. Douze personnes grièvement blessées dans l'attaque étaient encore hospitalisées mercredi, ont annoncé les autorités de la ville.

    Le suspect principal de l'attentat de Berlin, le ressortissant tunisien Anis Amri, a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'un échange de tirs à Milan, en Italie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Attaque au camion à Berlin (32)

    Lire aussi:

    L'UE et de l'Otan sur écoute du renseignement allemand
    WikiLeaks: Ban Ki-moon, Merkel et Netanyahu sur écoute
    Comment un diplomate allemand a-t-il pu être mis sur écoute par le BND
    Tags:
    droits de l’homme, projet de loi, migrants, surveillance, écoutes téléphoniques, attentat, Die Linke, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik