International
URL courte
24511
S'abonner

Au lieu de diffuser de fausses informations sur la situation humanitaire en Syrie, certains fonctionnaires de l'Onu feraient mieux d'aider réellement les civils de ce pays, estime le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a souligné dans un entretien téléphonique avec l'émissaire spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, que la diffusion de fausses informations sur la situation humanitaire en Syrie, faite par certains fonctionnaires de l'Onu, était inadmissible, annonce le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Sergueï Lavrov a souligné le caractère inadmissible des actions de certains fonctionnaires des institutions humanitaires de l'Onu qui ne dédaignent pas de diffuser de fausses informations sur la situation humanitaire en Syrie et de spéculer sur les souffrances des habitants afin d'alimenter une rhétorique antigouvernementale. Cette instrumentalisation de problèmes humanitaires doit être stoppée immédiatement », indique le communiqué.

Le ministre russe a ajouté que « les services concernés du Secrétariat de l'Onu et certains membres du Conseil de sécurité » devraient, au lieu de formuler des jugements unilatéraux sur la situation de la population civile à Alep, commencer à participer à l'acheminement de l'aide humanitaire dans cette région ainsi que dans d'autres régions de la Syrie.

Sergueï Lavrov et Staffan de Mistura ont convenu de poursuivre leurs contacts concernant la mise en œuvre des accords entre la Russie, la Turque et l'Iran conclus le 20 décembre, a également annoncé le communiqué de la diplomatie russe.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
désinformation, ONU, Staffan de Mistura, Sergueï Lavrov, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook