Ecoutez Radio Sputnik
    journaux

    Russophobie: la presse française plus «cool» à la veille du Nouvel An

    © AFP 2019 PIERRE VERDY
    International
    URL courte
    46212

    Un ton neutre, l’absence de la liste des médias les plus agressifs contre la Russie: la presse française aurait-elle cessé de s’en prendre à cette dernière dans ses articles ou reprend-elle son souffle à la veille du Nouvel An?

    Si en octobre dernier, la France ne cessait de parler de la Russie avec des publications au ton négatif modéré, dans la période du 19 au 25 décembre 2016, la malveillance envers la Russie semble faiblir. Désormais, les journalistes français empruntent un ton neutre, tandis que l'Allemagne persiste dans ses publications malveillantes (ou négatifs modérés, si l'on suit la terminologie).

    Sur le schéma ci-dessous, on voit que la France est loin de figurer parmi les pays ayant choisi une tonalité modérément négative (couleur orange), et surtout parmi les pays qui ont choisi un ton totalement négatif (rouge). Ainsi, l'Hexagone est caractérisé par sa neutralité dans ce schéma (couleur jaune). On peut observer que la Syrie adopte un ton entièrement positif.

    Rouge: ton négatif. Orange: ton modérément négatif. Jaune: ton neutre. Vert clair: ton modérément positif. Vert: ton positif
    © Sputnik .
    Rouge: ton négatif. Orange: ton modérément négatif. Jaune: ton neutre. Vert clair: ton modérément positif. Vert: ton positif

    La France occupe la première place du Top-5 des pays qui ont enregistré le plus grand nombre de publications sur la Russie en l'espace d'une semaine, avec 254 publications. Après la France suivent l'Allemagne (148 publications), le Royaume-Uni (93 publications), les États-Unis (67 publications) et la Pologne (67 publications). Toutefois, le ton général des publications françaises est neutre, alors que celui des publications allemandes, britanniques, américaines et polonaises est qualifié de négatif modéré. Le champion des publications les plus négatives est la Géorgie (5 publications).

    Le plus de publications sur la Russie en une semaine
    © Sputnik .
    Le plus de publications sur la Russie en une semaine

    Mais si on décompte les publications négatives parues sur la période en question, c'est la République tchèque qui est numéro un (25 publications), devant l'Espagne (18 publications), la Pologne (16 publications) et la Suède (6 publications).

    Publications négatives sur la Russie
    © Sputnik .
    Publications négatives sur la Russie

    Si le Figaro faisait partie de la liste des médias étrangers les plus négatifs à l'égard de la Russie en octobre, en décembre, deux autres médias français, à savoir Le Monde et Les Échos, avec 11 et 9 publications respectivement, occupent dans le Top-10 la cinquième et la dixième places. Le journal le plus négatif à l'égard de la Russie est le Washington Times avec 17 publications.

    Pour préciser, voilà la liste complète des médias étrangers leaders dans ce sport populaire qu'on pourrait appeler « activité médiatique négative à l'encontre de la Russie ».

    Les pays dont les médias ont la tonalité la plus négative à l’égard de la Russie
    © Sputnik .
    Les pays dont les médias ont la tonalité la plus négative à l’égard de la Russie

    En outre, il est à noter que l'activité des médias étrangers dans la période du 19 au 25 décembre 2016 par rapport à la période précédente (du 12 au 18 décembre 2016) a chuté de 12 % (1259 contre 1468 publications).

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Russophobie: la rentrée apporte du sang frais à la presse française
    Jeu de médias: qui est le plus méchant à l’égard de la Russie?
    La "bienveillance" surprise des médias français envers la Russie se maintient
    La Russie et l’UE peuvent-elles mettre fin au dollar roi?
    Tags:
    médias, sondage, presse, opinion, Système d'analyse "Russie dans le monde", Pologne, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis, Russie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik