International
URL courte
22147
S'abonner

Le Royaume-Uni pourrait proposer la candidature de son ancien premier ministre David Cameron au poste de nouveau secrétaire général de l’Otan, annoncent jeudi les médias britanniques.

Peu après le référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, a déclaré que suite au Brexit, le pays allait jouer un rôle encore plus actif à l'Otan, rappelle le Daily Mail, évoquant une éventuelle proposition de la candidature de l'ex-premier ministre David Cameron au poste de secrétaire général de l'Alliance.

Les partisans de David Cameron dans le gouvernement estiment que Londres ne fera que gagner au retour de l'ex-premier ministre dans la grande politique. Qui plus est, ils laissent comprendre que M. Cameron, qui gagne à présent 2 000 livres sterling (2 352 euros) pour une minute de conférence, est prêt à discuter de sa candidature pour l'un des postes clés de la politique mondiale. Le quotidien britannique note à cette occasion que le salaire annuel non imposable du secrétaire général de l'Alliance atlantique est de 260 624 euros.

Les experts signalent toutefois que pour pouvoir gagner, le candidat au poste de secrétaire général de l'Otan doit dès à présent exposer explicitement sa position sur les problèmes majeurs de sécurité lors de grandes manifestations internationales, telles que la Conférence de Munich sur la sécurité ou le Forum économique de Davos.

David Cameron a occupé le poste de premier ministre britannique pendant un peu plus de six ans (de 2010 à 2016) et était à la tête du Parti conservateur, actuellement au pouvoir, pendant 11 ans. Partisan actif de l'intégration européenne du Royaume-Uni, il a décidé de quitter ces deux postes quand, malgré ses arguments, la majorité des électeurs britanniques ont voté en juin pour le Brexit.

Depuis la fondation de l'Otan, trois Britanniques ont occupé le poste de secrétaire général du bloc : Hastings Lionel Ismay (1952-1957), Peter Carington (2984-1988) et George Robertson (1999-2003). Le mandat de l'actuel secrétaire général de l'Alliance et ex-premier ministre norvégien Jens Stoltenberg expire en 2018. Les pays membres de l'Otan peuvent le cas échéant prolonger d'encore une année son mandat, mais en tout état de cause, dès 2019 ce poste sera vacant.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

David Cameron n'exclut pas l'effondrement de l'euro
Madame Tussauds met Cameron au rebut, mais fait attendre Theresa May
Armée de l’UE? Trop épris de l’Otan, Londres dit niet
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Tags:
secrétariat général, premier ministre, poste, Brexit, Parti conservateur (Royaume-Uni), OTAN, Union européenne (UE), George Robertson, Peter Carington, Hastings Lionel Ismay, David Cameron, Jens Stoltenberg, Davos, Munich, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook