Ecoutez Radio Sputnik
    propagande russe

    «Offensive de désinformation russe»: l’Europe tire la sonnette d’alarme

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    13522135

    Quelle est l’arme dernier cri de la nouvelle doctrine militaire russe? Un drone, un chasseur ou un missile? Que nenni! Cette fois, les politiciens européens, reconnaissant que Moscou gagne la «guerre de l’information», accusent les médias russes de «faire dérailler les processus démocratiques» en Occident. Rien que ça!

    Affolés, des experts européens préviennent qu'après l'Ukraine, les États européens sont de plus en plus menacés par les campagnes de désinformation pilotées par le Kremlin. De leur côté, les médias mainstream n'hésitent pas à rendre la Russie responsable de l'essor du populisme tant en Europe qu'aux États-Unis.

    Ainsi, la chancelière allemande Angela Merkel a récemment fustigé l'émergence de faux sites d'information et de «  trolls  » qui favoriseraient l'essor du populisme.

    «  Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, celle de la guerre de l'information. La Russie a pris le leadership. Il est temps que nous en prenions conscience pour rattraper notre retard  », met en garde une source proche du QG bruxellois de l'Otan, dont les propos sont repris par le quotidien suisse Le Temps.

    Les médias mainstream ne se remettent toujours pas de l'élection de Donald Trump, accusant avec obstination les «  hackers russes  » d'avoir permis sa victoire. Et la menace russe est prise à tel point au sérieux que les services secrets européens redoutent une répétition du scénario de la présidentielle américaine en Europe en 2017. Dieu merci, le Parlement européen est là pour les sauver  !

    Ainsi, un groupe d'eurodéputés ont même adressé une lettre à la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, pour insister sur la lutte sans merci contre les réseaux d'influence russes dans les médias et la société civile qui seraient «  financés à hauteur de 200  millions de dollars par des fonds illicites  ».

    Évoquant la désinformation comme arme de guerre «  asymétrique  » dans les mains de Moscou, le directeur du Centre des communications stratégiques de l'Otan, Janis Sarts, n'hésite pas à classer la Russie au même rang de menace que Daech.

    «  Avec des médias traditionnels, les réseaux sociaux, des SMS et des trolls, la Russie, comme l'État islamique, tente de décrédibiliser les processus démocratiques  », affirme M.  Sarts avec le plus grand sérieux.

    Évidemment, la tendance à accuser la Russie est tentante pour un Occident cherchant à expliquer ses échecs politiques à répétition. Après la lecture des articles plus absurdes les uns que les autres de la presse mainstream subventionnée, il est effectivement difficile de trouver les domaines dans lesquels le Kremlin n'a pas encore instauré son contrôle absolu…

    Alors attention, chers lecteurs, vous êtes  aussi en danger  ! Lisez nos articles avec prudence  : une information indépendante peut aiguiser l'esprit critique…

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Attaques de McFaul contre Sputnik et RT: du maccarthysme pur et simple
    Sputnik et RT, des agents étrangers? La rédactrice en chef de RT riposte
    Article sur Sputnik et RT: le Washington Post avoue la non-fiabilité de ses sources
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, propagande, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, OTAN, Valery Guerassimov, Donald Trump, Federica Mogherini, Angela Merkel, Moscou, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik