Ecoutez Radio Sputnik
    Un mot clé pour éviter les agressions sexuelles en Allemagne

    Un mot clé pour éviter les agressions sexuelles en Allemagne

    © REUTERS / Michaela Rehle
    International
    URL courte
    Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
    121013
    S'abonner

    Malgré des effectifs policiers augmentés dans les rues un peu partout en Allemagne, les autorités locales recourent au fur et à mesure à leurs propres initiatives pour minimiser le risque d’agressions sexuelles. Cependant, le projet national de lutte contre les crimes, commis par les migrants illégaux, semble tout simplement ne pas exister.

    Une campagne contre les agressions sexuelles visant les femmes (Frauennotruf Münster) a débuté à Münster, dans le cadre de laquelle les habitantes de la ville prononceront une question clé « Louise est là ? » comme un appel au secours, si elles se sentent visées, a déclaré la directrice d'une ONG d'aide d'urgence aux femmes Gerlinde Gröger dans une interview accordée à Sputnik.

    « Nous savons que les femmes se heurtent à des situations dangereuses lors de festivités dans la ville ou même de premiers rendez-vous, quand elles ne se sentent pas à l'aise ou bien se retrouvent dans une situation dangereuse sans savoir comment s'en dépêtrer », a expliqué Gerlinde Gröger.

    Une phrase simple et neutre « Louise est là ? » permet d'attirer l'attention du public pour appeler la police le plus vite possible sans devoir expliquer toute la situation.

    Pour leur part, les propriétaires et les employés des bars sont également briefés par les autorités locales.

    « Les employés doivent être informés et être à la disposition d'une femme en danger pour lui accorder leur aide », appeler un taxi, trouver une solution pour qu'elle quitte les lieux d'une manière discrète, apporter son sac, ses vêtements ou bien son portable, a expliqué l'interlocutrice de Sputnik.

    Actuellement, 29 gérants ont déjà accepté cette initiative, promue à Münster grâce à des banderoles et des tracts, vu que le Nouvel An promet d'être malheureusement agité — d'après l'interlocutrice de Sputnik — où le risque d'harcèlement augmente.

    « Suite aux incidents de l'année dernière, le sentiment de sécurité a été touché. Alors, il faut le renforcer ainsi qu'inviter les gens à s'entre-aider », a noté Gerlinde Gröger.

    L'année dernière, le scandale de la Saint-Sylvestre à Cologne, lorsque des centaines de femmes avaient été agressées par plusieurs dizaines de migrants, a profondément choqué l'opinion allemande et nourri les critiques envers la politique migratoire « généreuse » de la chancelière Angela Merkel et l'inaction de la police.

    Les autorités de la ville de Cologne en Allemagne ont annoncé lundi des mesures de sécurité nettement renforcées pour la nuit du Réveillon afin d'éviter que la vague d'agressions sexuelles commise l'an dernier ne se répète.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

    Lire aussi:

    Décuplement des forces de police à Cologne un an après la vague d'agressions sexuelles
    Le coup de pied à une Allemande par un migrant devait être passé sous silence
    Après Cologne, les Allemandes apprennent à frapper les points sensibles
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    migrants, agressions sexuelles, viol, police, ONG, Sputnik, Frauennotruf Münster, Angela Merkel, Gerlinde Gröger, Münster, Cologne, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik