Ecoutez Radio Sputnik
    La Maison-Blanche, Etats-Unis

    Scandale diplomatique Russie-USA: «Washington en mode propagande»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    Expulsion des diplomates russes des USA (28)
    56951

    La journaliste américaine Diana Johnstone a commenté la décision de l’administration US sortante d’expulser des diplomates russes et la réaction de Moscou à la démarche américaine.

    La décision de Washington d’expulser les diplomates russes s’inscrit dans le cadre d’une campagne de propagande, a déclaré Diana Johnstone, journaliste américaine résidant à Paris depuis 1990, dans une interview à Sputnik.

    Selon elle, il s’agit d’une tentative de créer des tensions avec la Russie tout en «  préservant  » la politique de l’administration sortante «  qui consiste à appauvrir la Russie pour pouvoir armer l’Otan, etc.  »

    Diana Johnstone est également convaincue que la Maison Blanche a pour objectif de saboter l’activité de la nouvelle administration du président élu Donald Trump dont l’investiture est prévue pour le 20 janvier prochain.

    «  Je trouve que c’est très drôle parce que si tous les pays du monde expulsaient les diplomates qui essaient de s’ingérer dans les élections, alors une centaine de pays devraient expulser les diplomates américains qui sont notoires pour cette activité  », a déclaré la journaliste.

    D’après Mme Johnstone, il convient d’attendre que Trump soit investi et de voir si lui et le nouveau secrétaire d’Etat qu’il choisira seront capables de «  surmonter ceux qui qui veulent absolument poursuivre les hostilités avec Moscou.  »

    «  Washington, évidemment, n’est pas prudent du tout,  c’est une politique de tête brûlée  », estime la journaliste.

    «  Là à mon avis, Poutine prouve sa réputation d’être très intelligent. C’est une excellente réponse parce que ça montre qu’on ne s’abaisse pas à ce niveau, on n’entre pas dans ce cercle fou. C’est vraiment une folie qui s’empare de Washington dans les derniers jours de l’administration Obama après l’échec de Hillary Clinton. Ils sont devenus fous et il est bien qu’à Moscou il reste un chef d’Etat qui n’est pas fou, qui est intelligent. Franchement, c’est très soulageant et c’est prometteur pour l’avenir  », a-t-elle conclu.

    Les États-Unis ont décidé jeudi d'expulser 35 diplomates russes que le président sortant Barack Obama a qualifiés « d'agents secrets ».

    L'administration sortante américaine a en outre adopté de nouvelles sanctions contre la Russie, accusant les services secrets russes et plusieurs individus d'ingérence dans la présidentielle américaine par le biais d’attaques informatiques.

    Le Kremlin a considéré ces mesures comme « un acte d'agression de la part de personnes qui doivent quitter leurs postes dans trois semaines », en allusion à l’administration Obama. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a promis que Moscou prendrait des mesures en réponse aux actions américaines. Le ministère russe des Affaires étrangères a proposé au président Poutine d'expulser 31 employés de l'ambassade des États-Unis à Moscou et quatre employés du consulat américain à Saint-Pétersbourg, une initiative déclinée par le chef d’Etat.

    Refusant de répondre « œil pour œil, dent pour dent », M. Poutine a même invité les enfants des diplomates américains à participer aux festivités de fin d’année organisées au Kremlin.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Expulsion des diplomates russes des USA (28)

    Lire aussi:

    Pas d’expulsion de diplomates US de Russie: Poutine a le don de surprendre, selon CNN
    Moscou promet une réponse «adéquate» à l'expulsion des diplomates russes des USA
    Moscou: la décision US de fermer des résidences diplomatiques russes est incompréhensible
    Tags:
    expulsions, propagande, présidence américaine, Donald Trump, Vladimir Poutine, Barack Obama, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik