Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump souhaite une bonne année à ses ennemis

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    26601

    Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a présenté ce samedi ses vœux pour la nouvelle année dans un tweet, qui est, comme toujours, très original.

    Campagne électorale, élection, victoire: l'année 2016 a été très fructueuse pour le président élu américain Donald Trump. Bien qu'il se soit fait beaucoup d'ennemis pendant cette année, il a adressé un message plein de gentillesse, souhaitant une joyeuse fête à tous, y compris à ceux qui le haïssent.

    « Joyeux Nouvel An à tous, y compris à mes nombreux ennemis et à ceux qui m'ont combattu et ont perdu si fortement qu'ils ne savent tout simplement pas quoi faire. Je vous aime! », a-t-il écrit.

    Les vœux du Nouvel An du président de la Russie aux Russes
    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    Le président élu est connu depuis longtemps pour son utilisation assez unique de Twitter, envoyant régulièrement des tweets durs et controversés qui peuvent parfois laisser pantois.

    Donald Trump projette de célébrer le Nouvel An avec sa famille dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride. Cependant, le milliardaire organisera un dîner peu modeste où sont attendues environ 800 personnes.

    L'investiture de Donald Trump est prévue pour le 20 janvier.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    «Les démocrates tentent de se venger contre Trump pour sa victoire»
    «Ridiculisées par les Russes»: Trump tacle les grandes chaînes américaines
    Trump pourrait annuler les sanctions antirusses d’Obama
    Tags:
    vœux du Nouvel An, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik