International
URL courte
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)
0 30
S'abonner

La police turque a arrêté huit suspects liés à la fusillade qui a eu lieu dans la boîte de nuit d’Istanbul en pleine célébration du Nouvel An.

La police antiterroriste d'Istanbul a arrêté lundi 2 janvier huit personnes soupçonnées de liens avec l'attentat du Nouvel An dans une discothèque stambouliote qui a coûté la vie à des dizaines de personnes et qui a été revendiqué par les djihadistes de l'organisation terroriste État islamique.

L'attaque d'Istanbul
© REUTERS / Ismail Coskun/Ihlas News Agency
Selon le journal turc Daily Sabah, qui se réfère au ministère de l'Intérieur, des dizaines de personnes ont été arrêtées la semaine dernière sur des soupçons de liens avec l'État islamique. Les autorités du pays ont arrêté 147 personnes, dont 35 ont été officiellement placées en garde à vue.

Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, la boîte de nuit stambouliote Reina a été le théâtre d'un terrible drame. Un terroriste armé d'un fusil d'assaut a abattu le policier en faction devant la discothèque avant de pénétrer à l'intérieur du bâtiment et de tirer sur les clients de la boîte, au nombre de 700. 

Suite à cette attaque 39 personnes ont été tuées et 69 autres blessées. L'assaillant est toujours en fuite.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)

Lire aussi:

Attentat d’Istanbul: une photo du présumé terroriste publiée sur Internet
Daech revendique l'attentat d'Istanbul
Un Ouzbek où un Kirghiz derrière l’attentat d’Istanbul
Un survivant du double attentat du stade d’Istanbul tué lors de l’attaque sur le club
Tags:
suspect, attentat, police, boîte de nuit Reina (Istanbul), Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik