International
URL courte
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)
362
S'abonner

Menée par les autorités turques, l’opération en Syrie a irrité les terroristes et ceux qui se cachent derrière eux. L’attaque perpétrée la nuit de la Saint-Sylvestre dans une boîte de nuit d’Istanbul avait pour objectif de créer un schisme au sein du pays. Toutefois, Ankara ne renoncera pas à son plan et poursuivra la lutte.

L'attaque terroriste perpétrée la nuit du Nouvel An dans un club d'Istanbul diffère considérablement des attentats qui ont frappé le sol turc jusqu'ici, considère le vice-premier ministre du pays Numan Kurtulmus, cité par l'agence Reuters.

Ce dernier a souligné que l'opération que mènent les autorités turques en Syrie a irrité les terroristes et leurs complices. Néanmoins, la Turquie ne reviendra pas sur sa décision et poursuivra la lutte. Quant à l'attentat d'Istanbul, il avait pour but de provoquer des divisions au sein de la société turque.

Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, la boîte de nuit stambouliote Reina a été le théâtre d'un terrible drame. Un terroriste armé d'un fusil d'assaut a abattu le policier en faction devant la discothèque avant de pénétrer à l'intérieur du bâtiment et de tirer sur les clients de la boîte, au nombre de 700. L'attaque a fait 39 victimes et 69 blessés, dont des étrangers. Selon les médias, l'attentat a été revendiqué par l'organisation terroriste Daech.

L'armée turque a entamé l'opération anti-Daech « Bouclier de l'Euphrate » dans le nord de la Syrie. Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l'opération avait pour but de libérer des terroristes un territoire de 5 000m2 et ce pour y créer une zone sûre apte à accueillir des réfugiés et des déplacés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Fusillade dans une boîte de nuit d'Istanbul (30)

Lire aussi:

Attentat d’Istanbul: une photo du présumé terroriste publiée sur Internet
Daech revendique l'attentat d'Istanbul
Attentat d’Istanbul: une caméra a filmé l’irruption du tueur
«Le tireur était en noir»: elle survit à l’attaque à Istanbul et raconte
Tags:
victimes, division, attentat, Attentat d'Istanbul (1er janvier 2017), Etat islamique, Numan Kurtulmus, Istanbul, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik