Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Assange explique pourquoi le Parti démocrate a perdu la présidentielle

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    Présidentielle US 2016: jour du scrutin et résultats (108)
    311334

    Le Parti démocrate américain a perdu l’élection présidentielle parce qu’Hillary Clinton n’était pas – et de loin – la meilleure candidature à la présidence des États-Unis, selon le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange.

    La défaite du Parti démocrate américain à l'élection présidentielle réside dans le choix de son candidat, Hillary Clinton n'étant sans doute pas la meilleure candidate pour le poste de président des États-Unis, a estimé Julian Assange.

    « A mon avis, la véritable explication de cette défaite réside dans le mauvais choix du candidat. Ils (démocrates) n'ont tout simplement pas choisi le plus fort (…) Mais pourquoi ? Parce que le Comité national démocrate ne représente plus les intérêts authentiques du Parti démocrate », a notamment déclaré M. Assange dans une interview à Fox News.

    Et de recommander au Parti démocrate de consulter les matériaux de WikiLeaks pour voir qui participait au jeu et comment il communiquait avec les démocrates et ce, avant d'engager une réforme du parti.

    Le fondateur de WikiLeaks a déclaré en amont sur la même chaîne de télévision que l'administration sortante accusait la Russie d'ingérence dans l'élection américaine afin de priver la présidence de Donald Trump de toute légitimité.

    « Ils sont en train de tenter de priver de légitimité l'administration de Trump, qui occupera bientôt la Maison Blanche », a expliqué M. Assange, accusé d'avoir coopéré avec la Russie ou avec un autre État pour pirater les courriels du Parti démocrate et de l'ex-candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton. Une accusation que l'intéressé a toujours réfutée.

    Vendredi, le président élu des États-Unis doit rencontrer à New York le gratin des services secrets américains dont le directeur du renseignement national, celui de la CIA et celui du FBI, censés lui expliquer comment ils en sont arrivés à la conclusion « que des personnes haut placées au Kremlin, dont le président russe Vladimir Poutine lui-même, ont permis l'opération de piratage des mails ». Quoi qu'il en soit, le futur locataire de la Maison Blanche ne cesse d'afficher ses doutes quant aux cyberattaques russes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Présidentielle US 2016: jour du scrutin et résultats (108)

    Lire aussi:

    Assange et la présidentielle US, ou comment Clinton s’est fourvoyée
    Assange: pas de «main de Moscou» derrière les révélations sur Clinton
    Tuer Assange? Hillary Clinton feint le trou de mémoire
    Tags:
    accusations, renseignement américain, démocrates, élection présidentielle, défaite, Présidentielle américaine 2016, Kremlin, présidence américaine, SkyNews, FBI, CIA, WikiLeaks, Parti démocrate des Etats-Unis, Vladimir Poutine, Donald Trump, Hillary Clinton, Julian Assange, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik