International
URL courte
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
311154
S'abonner

En pleine lutte antiterroriste en Syrie, le potentiel défensif russe a été renforcé grâce à un tout nouveau système anti-aérien et antimissile.

Un système unifié de défense antiaérienne et antimissile est conçu en Syrie sur la base des complexes dernier cri S-400 Triumph et S-300 Favorit pour protéger les sites à terre et en mer, a annoncé le chef du service opérations de l'état-major général des Forces armées russes en Syrie Andreï Kartapolov.

« Un système de DCA unifié à la base des systèmes modernes S-300 et S-400, assurant une protection solide des sites à terre et en mer, est conçu conjointement avec les forces de défense antiaérienne du dispositif russe en Syrie », a indiqué le général Andreï Kartapolov.

Le haut responsable militaire a également souligné la mise au point de toutes sortes de systèmes de défense et l'interaction entre tous les types de forces armées, ainsi que le ravitaillement total du groupe aérien depuis le porte-avions et la base aérienne russe en Syrie.

Tous les objectifs du groupe aéronaval embarqué en Syrie sont atteints, d'après le général russe. En outre, tous les navires du groupe aéronaval sont ravitaillés en matériel et sont opérationnels.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

Lire aussi:

S-400: les missiles russes convoités par plusieurs pays
Les S-400 russes font le Pentagone ajuster sa stratégie en Syrie
Il Giornale: Les missiles russes S-400 font peur aux USA
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
ravitaillement, défense antiaérienne, défense antimissile, base aérienne, porte-avions, S-300, S-400, Andreï Kartapolov, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook