Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    Europe de l’Est: la «provocation russe» a déjà coûté 3,4 mds USD à Washington

    © REUTERS / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    28361
    S'abonner

    Face à la prétendue «agression russe» en Ukraine, les États-Unis se voient obligés de prendre la tête de la communauté internationale et de soutenir le peuple ukrainien, affirme le secrétaire d'État américain sortant John Kerry. Et tout cela a un coût qui ne cesse d’augmenter…

    Les États-Unis ont accordé 3,4 milliards de dollars à ses alliés en Europe orientale et centrale pour faire face à la « provocation russe », a déclaré lors d'une conférence de presse vendredi le secrétaire d'État américain sortant John Kerry.

    « Nous soutenons l'Ukraine démocratique et, répondant à la provocation russe, nous avons accordé de l'aide à nos alliés en Europe de l'Est et du Centre », a-t-il indiqué.

    Cette somme de 3,4 milliards de dollars était nécessaire pour aider ces pays à garantir leur sécurité et à construire leur défense, a ajouté le responsable.

    Dans son dernier message au président américain sortant Barack Obama, M. Kerry a déclaré que la politique de redémarrage des relations bilatérales entre la Russie et les États-Unis avait apporté des « bénéfices tangibles » à l'échelle mondiale, notamment « en termes de contrôle des armes nucléaires et des voies d'approvisionnement de nos militaires en Afghanistan. »

    « Nous avons conservé la capacité de coopérer dans certains domaines d'intérêt commun, tels que les négociations sur le Plan d'action conjoint (sur le programme nucléaire de l'Iran, ndlr), la protection des eaux internationales et la coordination des actions en Arctique », lit-on dans la lettre de départ de M. Kerry.

    Cependant, le secrétaire d'État n'a pas manqué de réitérer dans ce message les accusations portées contre Moscou en liaison avec « l'agression en Ukraine » et les fameuses « cyberattaques russes sans précédent », sans toutefois présenter de preuves tangibles.

    Selon lui, dans le contexte de cette « agression russe » en Ukraine, Washington se voit obligé de se mettre à la tête de la communauté internationale et de soutenir le peuple ukrainien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Kerry informera Lavrov sur les résultats de la rencontre sur la Syrie
    Kerry essaie de s'entendre avec la Russie sur la Syrie avant l'investiture de Trump
    «Les USA sur le point de renommer le Front al-Nosra» pour le soutenir officiellement
    Tags:
    financement, John Kerry, Europe de l'Est, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik