International
URL courte
218
S'abonner

Les émeutes sont fréquentes dans les prisons du Brésil, pays où la surpopulation carcérale est extrême, et les bagarres entre prisonniers y tournent souvent aux massacres.

Lors de la deuxième émeute carcérale qui a éclaté au Brésil depuis le début de l'année, au moins 33 détenus ont été massacrés vendredi, annonce la presse internationale se référant au gouvernement de l'État de Roraima.

« Trente-trois morts ont été recensés à la Pamc (Pénitentiaire agricole de Monte Cristo) dans les premières heures de la matinée (…). La police est sur place pour faire les premières constatations, alors que le bilan pourrait encore s'alourdir », lit-on dans le communiqué.

Le service de presse du gouvernement de cet État du nord du Brésil a tenu à préciser que ce nouveau massacre n'avait pas été perpétré dans le cadre d'une mutinerie, mais lors d'une bagarre entre détenus, qui a duré moins d'une heure, ajoutant qu'aucune arme à feu n'avait été retrouvée à l´intérieur de la prison et que les meurtres avaient pour la plupart été commis à l'arme blanche.

La situation dans cet établissement pénitentiaire est à nouveau « sous contrôle ».

Or, il s'agit déjà de la deuxième émeute carcérale au Brésil depuis le début de l'année. Lundi, une rixe avait tourné au massacre dans une prison de Manaus, en Amazonie, et avait coûté la vie à 56 prisonniers, selon les autorités locales.

Les émeutes sont fréquentes dans les prisons du Brésil, où la surpopulation est régulièrement dénoncée par des organisations de défense des droits de l'homme.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Surpopulation carcérale : l'Italie pointée par la CEDH
Manuel Valls annonce la construction de 33 nouvelles prisons
Prisons françaises: des conditions plus strictes pour les détenus radicalisés
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Tags:
massacre, victimes, bilan, police, émeutes, bagarre, détenus, arme blanche, prison, Amazonie, Manaus, État de Roraima, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook