Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov et Jean-Marc Ayrault

    Lavrov à Ayrault: la rencontre d’Astana sur la Syrie complétera les discussions de Genève

    © AFP 2017 PATRICK KOVARIK
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
    363670403

    Grâce aux garanties de la Russie, de la Turquie et de l’Iran, un cessez-le-feu a été établi en Syrie qui est globalement respecté et doit servir de base au règlement politique dans le pays.

    La prochaine rencontre d'Astana (Kazakhstan) sur la Syrie est appelée à compléter les discussions de Genève, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à son homologue français Jean-Marc Ayrault vendredi lors d'un entretien téléphonique, dont l'initiative revient au Quai d'Orsay, annonce le ministère russe des Affaires étrangères.

    Alep, Syrie
    © AFP 2017 George OURFALIAN

    « La Russie attache une grande importance à la rencontre qui se prépare à Astana entre les représentants du gouvernement et ceux de l'opposition armée syriens. Sans se substituer au dialogue inter-syrien mené sous l'égide des Nations unies à Genève, cette future rencontre dans la capitale du Kazakhstan doit le compléter, en réunissant autour de la table des négociations ceux qui contrôlent effectivement la situation "sur le terrain" et sont capables de mettre en application leurs engagements », lit-on dans le communiqué.

    Selon la diplomatie russe, le problème des armes chimiques dans le conflit syrien a également été abordé, ainsi que les démarches éventuelles du Conseil de sécurité de l'Onu dans ce contexte.

    « M. Lavrov a insisté sur la nécessité de s'appuyer sur des faits établis et d'éviter toute politisation du "dossier chimique" dans chaque réaction du Conseil de sécurité et ce, non seulement en Syrie, mais aussi en Irak, en Libye ou ailleurs », indique le document.

    Le ministre russe a parlé à son interlocuteur de la situation actuelle en Syrie où « grâce aux garanties de la Russie, de la Turquie et de l'Iran, un cessez-le-feu, bien que fragile, avait été établi et qui était globalement respecté, étant appelé à servir de base au règlement politique » de la situation dans le pays.

    Quant aux perspectives de règlement au Proche-Orient, M. Ayrault a informé M. Lavrov de la préparation de la conférence internationale prévue à Paris le 15 janvier prochain. Le ministre russe a évoqué pour sa part les efforts déployés par Moscou pour contribuer au rétablissement de l'unité palestinienne, en soulignant l'importance d'œuvrer par des faits pratiques au rétablissement des canaux de dialogue entre les parties en conflit.

    Les chefs de diplomatie ont également échangé sur le règlement de la crise en Ukraine.

    « Les ministres ont été unanimes à réaffirmer que la mise en application intégrale des accords de Minsk n'avait pas d'alternative », stipule le communiqué de la diplomatie russe.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

    Lire aussi:

    Lavrov à Ayrault: les accusations gratuites contre Moscou sont inadmissibles
    Ankara annonce avoir tué 32 djihadistes en Syrie
    Armes chimiques en Syrie: et si on cherchait le vrai coupable?

    Lire aussi:

    Moscou invite les USA à participer aux prochaines discussions sur la Syrie
    «Notre armée gagne et cela ne plaît pas à tout le monde», constate un ministre syrien
    Poutine: les militaires russes en Syrie ont contribué aux négociations de paix
    La délégation de l'Armée syrienne libre va participer aux négociations à Astana
    Coup d’envoi des négociations à Genève: enjeux et attentes
    Tags:
    Palestiniens, engagements, dialogue, cessez-le-feu, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Jean-Marc Ayrault, Sergueï Lavrov, Astana, Genève, Proche-Orient, Libye, Kazakhstan, Minsk, Turquie, Iran, Yémen, Syrie, France, Irak, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik