International
URL courte
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
12481
S'abonner

Alors que l'administration sortante américaine, dont les chefs du renseignement, accusent publiquement Moscou d'avoir piraté le Parti démocrate, le président élu des États-Unis Donald Trump doute de l'implication de la Russie, pays avec qui il souhaite améliorer les relations.

Le président élu américain Donald Trump a dénoncé vendredi l'attention excessive portée aux États-Unis sur les cyberattaques attribuées à la Russie pendant la campagne électorale.

« La Chine, assez récemment, a piraté 20 millions de noms de l'administration. Pourquoi personne n'en parle ? C'est une chasse aux sorcières politique », s'est indigné le future locataire de la Maison Blanche, cité par la version électronique du New York Times.

Evoquant ses adversaires démocrates, M. Trump a rappelé qu'ils avaient été durement battus lors de l'élection.

« Ils en ont honte. D'une certaine manière, c'est une chasse aux sorcières », a répété le successeur de Barack Obama, qui prêtera serment dans deux semaines exactement à Washington.

Le futur président des États-Unis a, plusieurs fois, contesté les conclusions des agences fédérales du renseignement affirmant que la Russie s'était livrée à un piratage du Parti démocrate afin de favoriser la candidature de Donald Trump lors de la campagne présidentielle.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

Lire aussi:

Moscou fatigué des mensonges US sur les hackers russes
Hackers russes, systèmes électoraux US… Mais qui a orchestré le scandale?
Cyberattaque contre le Pentagone: les USA à la recherche des "hackers russes"
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Tags:
The New York Times, cyberattaque, hackers, élections, président élu, piratage, présidence américaine, Barack Obama, Donald Trump, Chine, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook