International
URL courte
21473
S'abonner

Célébrations du Nouvel an trop trop intenses, manque de compétence chronique? On ignore encore à quoi est liée la récente boulette commise par la responsable du parlement ukrainien Irina Guérachtchenko. Quoiqu’il en soit, la femme politique a désormais toutes les chances de devenir la risée de Facebook.

La première vice-présidente de la Rada suprême (parlement ukrainien) Irina Guérachtchenko s’est mise dans une situation embarrassante en confondant la Russie avec l’Union européenne, fait savoir le journal ukrainien Vesti.

Selon l’édition, la responsable a publié sur son compte Facebook un message indiquant que les sanctions imposées à la Russie auraient fait perdre à cette dernière 17,5 milliards d’euros.

Pour étayer ses dires, elle a ajouté un lien vers un article du média Economitcheskaïa pravda qui évoque au contraire les pertes de l’Union européenne liées aux sanctions antirusses, qui s’élèvent à 17,5 milliards d’euros.

«  Les sanctions contre la Russie lui ont coûté 17,5 milliards d’euros pour le non-respect des accords de Minsk en 2015. On attend avec impatience les statistiques pour 2016  », a-t-elle affirmé avec un aplomb devenu de longue date la carte de visite des autorités ukrainiennes quand elles évoquent la Russie.

​Lorsque les utilisateurs ont remarqué l’erreur et l’en ont informé, la femme politique a purement et simplement supprimé le post.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Levée des visas pour l’Ukraine: Kiev accuse Paris!
L’Ukraine déploie de l’artillerie lourde sur le front violant les accords de Minsk
Libre-échange avec l'UE: l'Ukraine perdante
Nadejda Savtchenko, une monnaie d’échange pour l’Ukraine auprès de l’APCE
Tags:
confusion, sanctions antirusses, erreurs, accords de Minsk, Rada suprême, Union européenne (UE), Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook