Ecoutez Radio Sputnik
    Airbus A320

    L'Iran recevra son premier Airbus dans les prochains jours

    © Sputnik. Maksim Blinov
    International
    URL courte
    21700114

    Téhéran commence à moderniser sa flotte aérienne civile désuète suite à l’atténuation des sanctions économiques imposées auparavant par la communauté internationale.

    Téhéran commence à moderniser sa flotte aérienne civile désuète suite à l’atténuation des sanctions économiques imposées auparavant par la communauté internationale.

    L'Iran va prendre possession de son premier Airbus, un A321, dans les prochains jours, une transaction finalisée après l'accord sur le nucléaire avec les grandes puissances occidentales allégeant l'embargo éсonomique contre ce pays.

    « Cet appareil a reçu sa licence d'enregistrement. Une équipe d'Iran Air est sur place pour recevoir l'avion », a annoncé dimanche le PDG d'Iran Air, Farhad Parvaresh, cité par l'agence de presse Fars. « Nous espérons recevoir l'avion d'ici à la fin de la semaine » iranienne qui s'achève vendredi, a-t-il affirmé.

    La compagnie nationale Iran Air avait conclu le 22 décembre une commande ferme de 100 appareils du constructeur Airbus pour un montant d'environ 20 milliards de dollars au prix catalogue.

    La commande, qui fait suite à un engagement signé en janvier dernier à Paris, couvre 46 moyen-courrier A320, 38 long-courrier A330 et 16 A350, selon un communiqué d'Airbus.

    Iran Air et l'avionneur américain Boeing avaient également signé le 11 décembre à Téhéran leur plus gros contrat depuis près de 40 ans, portant sur l'achat de 80 appareils destinés à remplacer une flotte iranienne vieillissante. Ce contrat a une valeur de 16,6 milliards de dollars.

    Le pays aura besoin de 400 à 500 avions de ligne dans la prochaine décennie, selon l'Organisation iranienne de l'aviation civile citée par l’AFP.

    M. Parvaresh a ajouté que l'Iran espérait recevoir d'autres appareils d'ici la fin de l'année iranienne qui s'achève le 20 mars. En vertu de l'accord conclu en juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien avec les grandes puissances, dont les Etats-Unis, une partie des sanctions économiques imposées à l'Iran a été levée depuis mi-janvier 2016, permettant notamment une reprise des exportations iraniennes de brut et une accélération des échanges commerciaux avec l'UE.

    En septembre, Boeing et Airbus avaient obtenu le feu vert des Etats-Unis pour vendre des avions neufs à l'Iran.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pour les USA, prolonger leurs sanctions contre l’Iran ne viole pas l’accord nucléaire
    L’Iran menace de suspendre l’accord sur le nucléaire en réaction aux sanctions US
    Sanctions US contre l'Iran: l'effet boomerang
    Iran: en renouvelant leurs sanctions, les USA violent l’accord sur le nucléaire iranien
    Tags:
    avions, commande, Farhad Parvaresh, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik