International
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
19816
S'abonner

Imaginez que vous êtes le dirigeant d’un pays européen, pays qui a décidé de sortir de l’Union européenne. Bruxelles ne serait pas content. Vous voulez peut-être des avantages, par exemple, ne pas admettre les immigrés dans votre pays, mais en même temps avoir accès au marché unique européen? Vous vous appelez alors Theresa May!

La première ministre britannique Theresa May veut un Brexit tout à fait particulière. Dans un entretien diffusé dimanche sur la chaîne Sky News, elle a décidé de mettre les points sur les « i » dans son long combat diplomatique face aux responsables de l'Union européenne.

Comme le précise Mme May, dans ses négociations sur la sortie britannique de l'Union européenne, elle compte donner la priorité au contrôle de l'immigration en provenance de l'Union et à l'accès au marché unique européen.

« Nous pourrons avoir le contrôle de nos frontières, de nos lois… C'est ce pour quoi les citoyens ont voté le 23 juin (date du référendum ayant soutenu la sortie britannique, ndlr) », a-t-elle indiqué sur Sky News, en expliquant à quelle question elle donnerait la prévalence.

Mais ce n'est pas tout ! Dans le même temps, la première ministre britannique veut des réussites économiques dans le cadre du commerce européen.

Selon Mme May, le Royaume-Uni mise sur un accord avantageux qui pourrait donner à ses entreprises des possibilités de commercer avec et à l'intérieur de l'Union européenne.

Alors, les entreprises britanniques reçoivent un signal clair ? Pas si simple que ça : Mme May refuse toujours de dévoiler sa stratégie complète de négociations avant que les procédures juridiques nécessaires ne soient lancées.

Une chose est pourtant évidente : bientôt privée de l'Union européenne, la première ministre britannique compte réaliser un Brexit à son avantage. L'Europe est-elle au courant de ces appétits politiques et économiques ?

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Ambassadrice FR: les Français du Royaume-Uni tristes à cause du Brexit
«Le Brexit met en cause la paix sur l’île d’Irlande»
Brexit: les conditions de Merkel pour l'accès de Londres au marché de l'UE
La banque d'Angleterre dépense 100.000 livres pour une soirée après le Brexit
Tags:
commerce, référendum, négociations, Union européenne (UE), Theresa May, Royaume-Uni, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook