Ecoutez Radio Sputnik
    Ashton Carter

    Le chef du Pentagone nie tout rôle de la Russie dans la lutte anti-EI

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    80697

    Ashton Carter a annoncé dimanche que la Russie n’avait pratiquement contribué en rien à la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique. Une drôle de cécité face au rôle de la Russie dans la libération d’Alep, l’instauration d’un cessez-le-feu et l’aide humanitaire accordée aux civils en Syrie.

    Dans une interview accordée dimanche à la chaîne de télévision NBC, le chef du Pentagone a déclaré n'avoir constaté pratiquement aucune contribution de la Russie dans la lutte contre l'Etat islamique.

    « Non, ils (la Russie) n'ont rien fait contre (l'Etat islamique), c'est pratiquement zéro. Ils sont venus disant qu'ils combattraient Daech et aideraient à régler la guerre civile en Syrie et ils n'ont fait ni l'un, ni l'autre », a signalé M. Carter qui quittera son poste le 20 janvier prochain.

    « Ils ont contribué à l'escalade de la guerre civile syrienne », a-t-il même déploré.

    Pour rappel, la Russie a entamé le 30 septembre 2015 des frappes aériennes contre les sites terroristes à la demande du président syrien Bachar el-Assad, une opération aérienne qui a permis de reprendre aux djihadistes de vastes territoires.

    Les avions russes ont détruit de nombreux sites d'infrastructure, notamment des centaines de sites d'extraction de pétrole utilisés par les djihadistes pour financer leurs activités.

    La Russie a aidé l'armée syrienne à libérer complètement la deuxième plus grande ville de Syrie, Alep, où les démineurs russes ont découvert des stocks de munitions provenant des pays de l'Otan et appartenant aux terroristes du Front al-Nosra.

    Les forces aérospatiales russes ont participé à la libération de Palmyre en mars denier et sont revenues sur le terrain après la reprise de cette ville antique par les djihadistes.

    Un des principaux résultats de l'activité de Moscou en Syrie est l'accord Russie-Iran-Turquie sur un cessez-le-feu en Syrie et la préparation des négociations entre Damas et l'opposition syrienne dans la capitale du Kazakhstan, Astana.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Russie, Turquie, Iran, échec à la déstabilisation !
    L’aide humanitaire russe en Syrie intensifiée sur fond de cessez-le-feu
    Chef de la CIA «largement responsable du chaos» en Syrie, pas la Russie
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    négociations inter-syriennes, Ashton Carter, Bachar el-Assad, Turquie, Iran, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik