International
URL courte
190
S'abonner

Les unités du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) déployées dans la ville irakienne de Sinjar (province de Mossoul) suite à sa reprise à Daech par les Peshmergas et la branche armée du PKK se proposent de quitter la ville.

Mehme Helil, préfet de la ville de Sinjar, haut lieu de la religion Yézidie, a confié à Sputnik que des représentants du PKK avaient eu hier une entrevue avec les dirigeants du Kurdistan irakien, à l'issue de laquelle ils ont décidé de quitter la ville dans l'avenir le plus proche.

« La date exacte nous est encore inconnue. Les combattants du PKK partiront des quartiers centraux de la ville, mais aussi des villages voisins. Tous les membres du PKK qui se trouvent à Sinjar quitteront la ville. C'est un pas positif important, la résolution du problème par le dialogue, car le retrait des combattants du PKK du territoire de Sinjar contribuera à la stabilité dans la région et au retour dans la ville et ses banlieues des civils pour lesquels les litiges entre le PKK et les Peshmergas étaient un obstacle », souligne Mehme Helil.

La démarche est d'autant plus importante que la Turquie a exprimé sa préoccupation concernant la présence de militants du PKK sur le territoire de Sinjar. La Turquie craint l'apparition d'une nouvelle base du PKK en Irak, qui en possède déjà une à Qandil.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Massacre de Sinjar: le témoignage bouleversant des survivants yézidis
Irak: découverte d’une fosse commune dans la ville de Sinjar
Les Kurdes ont libéré la ville de Sinjar
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
retrait, Peshmerga, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Turquie, Mossoul, Sinjar, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook