International
URL courte
5160
S'abonner

Le Kremlin a qualifié le rapport du renseignement US de non-professionnel et émotionnel, ajoutant qu'il ressemblait à une «chasse aux sorcières». Moscou se dit fatigué des accusations d'attaques de hackers sans aucun fondement.

« Cette publication (le rapport des services de renseignement américains), à notre avis, n'est qu'un ensemble d'accusations sans fondement de niveau très amateur et émotionnel, qui ne correspond pas au travail des services de renseignement hautement qualifiés », a déclaré le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

M. Peskov a également noté que la Russie rejetait toutes les accusations et se demandait quelles données les auteurs du rapport avaient utilisé pour rédiger ce document.

« Nous excluons catégoriquement toute implication de Moscou et rejetons toutes les accusations selon lesquelles des fonctionnaires ou des organismes officiels russes ont été impliqués de quelque manière dans les piratages », a déclaré aux journalistes M. Peskov, commentant le rapport sur les piratages des serveurs d'organisations politiques américaines lors de la campagne présidentielle.

Le porte-parole du Kremlin a également fait savoir que le rapport publié sur la Toile était également disponible pour Vladimir Poutine, ainsi que pour toute autre personne, mais il n'y avait aucune raison pour qu'il l'étudie dans le détail.

« La version du rapport qui a été rendue publique, bien sûr, est disponible pour tous, y compris pour le président russe, mais je répète que ce document est décevant », a constaté le fonctionnaire russe, expliquant que la tentative d'imposer « une telle quantité d'émotions avec un matériau aussi pauvre » laissait perplexe.

Dmitri Peskov a également souligné qu'outre la perplexité, les allégations des Américains, qui ressemblent à une « chasse aux sorcières », étaient fatigantes.

« Disons simplement que nous sommes fatigués de ces accusations. Vous savez, cela ressemble vraiment à une "chasse aux sorcières" » a déploré le porte-parole du président.

M. Peskov a rappelé que les responsables américains avaient déjà pratiqué à différents étapes de l'histoire du pays de telles « chasses aux sorcières » et que Moscou espérait que, comme toujours, « de telles crise émotionnelles » seraient suivies d'approches plus raisonnables axées sur un dialogue constructif.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Les hackers ont conduit Trump à la victoire? La majorité des Américains n’y croient pas
Courriels de Clinton: Poutine évoque «ses» hackers et la manipulation des Américains
Les «hackers du Kremlin» s'attaquent... à un fournisseur d'électricité US!
L’outil des «hackers russes» présenté par les USA est un logiciel ukrainien tout public
Tags:
cyberattaque, hackers, Présidentielle américaine 2016, Dmitri Peskov, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook