International
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
9123
S'abonner

La sortie britannique de l’Union européenne soutenue par le référendum du 23 juin 2016 s’annonce particulièrement complexe. Les propos de la première ministre britannique Theresa May sur ses priorités à ce sujet ont été immédiatement suivis d'une déclaration froide de la chancelière fédérale allemande Angela Merkel.

Alors que la première ministre britannique Theresa May compte tirer des bénéfices particuliers des rapports de son pays avec l'Union européenne à l'avenir, la chancelière fédérale allemande Angela Merkel indique que les négociations ne vont pas être basées sur « une approche sélective ».

Une telle réaction froide de la dirigeante allemande intervient immédiatement après les déclarations de son homologue britannique diffusées par la chaîne Sky News. La politique européenne semble ainsi être divisée entre Londres et Berlin.

Comme le précise Mme May, dans ses négociations sur la sortie britannique de l'Union européenne, elle compte donner la priorité au contrôle de l'immigration en provenance de l'Union et à l'accès au marché unique européen.

Selon Mme Merkel, cité par l'agence Reuters, l'Union européenne doit envisager de limiter l'accès du Royaume-Uni à son marché unique si Londres n'arrive pas à accepter les quatre libertés de l'organisation lors des négociations sur le Brexit.

Selon la chancelière fédérale allemande, il est important de dire clairement que l'accès au marché unique est possible seulement à condition que le Royaume-Uni respecte les quatre libertés de base, sinon il faudra parler des limites de l'accès.

Auparavant, Mme Merkel avait déjà indiqué, au congrès de l'Union chrétienne-démocrate à Essen, que pour accéder au marché unique, le Royaume-Uni devrait respecter quatre libertés fondamentales : la liberté de circulation des personnes, la liberté du commerce extérieure, la liberté d'échanger des services et la liberté des flux financiers.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Le chat Larry de Downing Street soutient-il le Brexit?
«Le Brexit met en cause la paix sur l’île d’Irlande»
Nouvelle bataille juridique contre le Brexit à l’horizon
Theresa May publiera sa stratégie de sortie de l’UE
Tags:
référendum, Union européenne (UE), Theresa May, Angela Merkel, Royaume-Uni, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik