Ecoutez Radio Sputnik
    Ali Akbar Hachemi Rafsandjani

    Décès de Rafsandjani: départ de l’homme à qui le monde doit l’accord nucléaire

    © AP Photo / Vahid Salemi
    International
    URL courte
    2036
    S'abonner

    L’homme politique influent et quatrième président iranien, Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, s’est éteint à l’âge de 82 ans. Dans un commentaire à Sputnik, des experts évaluent sa contribution dans le développement des relations internationales de la République islamique.

    Ali Akbar Hachemi Rafsandjani entrera dans l'histoire non seulement comme un révolutionnaire et politicien pragmatique, mais aussi comme partisan de la détente, auteur des réformes qui a conduit à la libéralisation économique et sociale. Bien que ces dernières années son rôle politique ait diminué, son autorité et ses mérites sont restés inébranlables dans la conscience du peuple iranien.

    D'ailleurs, c'est son soutien à la candidature d'Hassan Rohani en 2013 qui a joué le rôle décisif dans l'élection de ce dernier. C'est exactement ce choix qui débouchera plus tard sur la signature de l'accord historique sur le nucléaire iranien.

    Ali Akbar Hachemi Rafsandjani n'était pas uniquement un homme politique, mais aussi un des fondateurs de la République islamique. « C'était un grand pragmatique. D'ailleurs, la politique qu'il menait aussi bien à l'intérieur du pays que sur la scène internationale se distinguait par le pragmatisme et était orientée sur la stabilité et un rapprochement des pays de la région », a déclaré dans un entretien à Sputnik Afifeh Abedi, du Centre de recherche stratégique du Conseil de discernement de l'Iran, qui a été présidé au cours de ces 15 dernières années par M. Rafsandjani.

    « La personnalité et l'autorité de Hachemi Rafsandjani ont laissé une trace partout, y compris dans la consolidation des relations avec la Russie. Sous sa présidence (1989-1997, ndlr), des accords et des accords de coopération extrêmement importants ont été signés lors de son déplacement à Moscou », a-t-elle ajouté.

    Selon Mme Abedi, le défunt homme politique a jeté les bases de la politique de stabilité et de bon voisinage.

    « Ces dernières années, il continuait à jouer un rôle important dans la vie politique du pays. Il avançait régulièrement des initiatives visant à faire progresser la politique étrangère du pays », estime l'analyste.

    Pour elle, le recul des relations internationales enregistré sous Mahmoud Ahmadinejad a mis en évidence l'importance de la politique prônée par Ali Akbar Hachemi Rafsandjani.

    Иранцы вышли на улицы, чтобы почтить память бывшего президента…

    #РИА_Видео Тысячи иранцев вышли на улицы Тегерана после известия о смерти экс-президента: https://ria.ru/tv_society/20170109/1485285730.html

    Posted by РИА Новости on Monday, January 9, 2017

    L'ex-président a toujours défendu les intérêts du pays sur la scène internationale et a favorisé la stabilité dans la région, confirme Emad Abshenass, rédacteur en chef du journal Iran Press.

    « C'est son équipe unie, avec le président en exercice Hassan Rohani à sa tête, qui a déployé un maximum d'efforts pendant les négociations du programme nucléaire iranien pour que la question soit résolue paisiblement. La signature de l'accord nucléaire est le fruit de ces efforts », a-t-il souligné avant de conclure que son décès était une perte énorme pour le peuple iranien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Poutine et Rohani évoquent le processus de paix en Syrie
    Rohani: "l’Iran ne représente aucun danger pour les autres pays"
    Rohani: la situation au Proche-Orient préoccupe autant l'Iran que la France
    Tags:
    stabilisation, libéralisation, relations, réformes, nucléaire, Hassan Rohani, Mahmoud Ahmadinejad, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik