International
URL courte
33351
S'abonner

Une ex-présentatrice d’origine américaine de la chaîne russe RT déclare qu’elle avait «plus de liberté à RT qu’aux médias achetés par des corporations».

Le 7 janvier, le New York Times (NYT) a publié un article consacré à la chaîne de télévision russe RT.

L’article évoque une déclaration des services spéciaux américains selon laquelle la chaîne aspirerait à « détruire la confiance des téléspectateurs dans les procédures démocratiques aux États-Unis. »

La publication mentionne également l’ex-présentatrice de RT, Abby Martin. Selon la version initiale de l’article, la présentatrice, intervenant en direct, aurait accusé la chaîne russe de propagande et s’est fait licencier.

Par la suite, l’article a été corrigé : il disait que Mme Martin avait condamné les actions de la Russie à l’égard de l’Ukraine et avait quitté la chaîne quelques mois plus tard.

La présentatrice a été indignée devant une telle déformation des faits.

« Tout mon travail à RT a été compromis afin de le rendre conforme à la logique de cet article. Ils n’ont même pas tenté de me contacter afin de préciser tout cela », a-t-elle affirmé dans une interview à la chaîne. La journaliste a pour sa part essayé de contacter l’auteur de la publication du NYT afin de faire corriger les informations erronées, mais ce dernier « ne s’en est pas trop formalisé. Les modifications n’ont pas été apportées. Il a laissé les choses telles quelles ».

Dans un message posté sur Facebook, la présentatrice a indiqué qu’elle avait en effet critiqué la politique de Moscou mais n’avait démissionné qu’un an plus tard, et ce n’était pas à cause de la « propagande ».

« En réalité, j’avais plus de liberté rédactionnelle que dans la plupart des médias mainstream achetés par des corporations », a conclu la présentatrice.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

RT fustige le nationalisme rampant de Radio Liberty et du Centre Carnegie
Attaques de McFaul contre Sputnik et RT: du maccarthysme pur et simple
Sputnik et RT, des agents étrangers? La rédactrice en chef de RT riposte
Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Tags:
déformations des faits, critiques, propagande, Abby Martin, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook