Ecoutez Radio Sputnik
    Su-35

    Ces pilotes US qui se plaignent de ne pas être à l’aise dans le ciel syrien

    © Sputnik. Grigory Sissoev
    International
    URL courte
    801069

    L’aviation américaine, qui dirige la coalition internationale en Syrie a la mémoire courte. Comme d’habitude, les militaires américains, qui oublient souvent qu’ils n’ont pas été invités dans ce pays, accusent les militaires russes de violer des règles de vol. D’ailleurs, accuser est décidément leur fort.

    Les pilotes de l’aviation américaine ont fait état de nouveaux cas de «  rapprochement dangereux  » avec des avions militaires russes en Syrie, lit-on dans le Wall Street Journal.

    Les Américains affirment préférer «  céder le passage  » aux pilotes russes afin d’éviter les incidents.

    Selon le journal, malgré le mémorandum russo-américain sur la sécurité des vols au-dessus de la Syrie, les incidents dans le ciel de ce pays continuent et, traditionnellement, ce sont les Russes que les pilotes américains cités par le journal accusent d’ignorer les règles de vol ou d’être réticents à les respecter.

    «  Il est très rare qu’ils (les Russes, ndlr) nous répondent. Il est très rare qu’ils dévient de leur trajectoire. Nous les laissons passer. Nous ignorons s’ils nous voient ou pas et nous ne voulons pas qu’ils abattent l’un d’entre nous  », a déclaré le général de brigade Charles Corcoran dans une interview au Wall Street Journal.

    Le commandement américain déclare craindre que ces incidents puissent aggraver les tensions entre les deux pays, indique le journal.

    Les cas de «  rapprochement dangereux  » entre avions russes et américains en Syrie  sont vraiment répandus. Mais dire que les pilotes russes en sont toujours responsables est pour le moins exagéré.

    En octobre dernier, le Pentagone a déclaré qu’un rapprochement dangereux avait eu lieu au-dessus de la Syrie, reconnaissant néanmoins qu’il ne s’agissait pas d’un acte intentionnel. Le ministère russe de la Défense, en commentant l’incident, a souligné que c’est l’avion-radar américain E-3 AWACS qui avait violé les règles de vol, s’étant rapproché de l’avion russe Su-35 à 500  mètres. Fait curieux, le commandement américain a présenté ses excuses pour cet incident.

    En ce qui concerne les pilotes américains, ils peuvent ne pas être au courant ou avoir oublié que les États-Unis mènent une opération antiterroriste en Syrie sans autorisation des autorités de ce pays, alors que c’est à la demande du président syrien Bachar El-Assad que les forces aérospatiales russes ont été envoyées dans ce pays.

    De ce fait, lorsque des incidents surviennent dans le ciel syrien, il serait pertinent d’être plus modeste en évaluant leurs causes. Sinon le monde pourrait penser qu’il s’agit là, une fois de plus, de propagande américaine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Rapprochement dangereux des avions: Moscou demande des explications à Berne
    Défense suisse: le rapprochement des avions est «une sorte de contrôle de police»
    Les pilotes russes impressionnent leurs homologues US au large de l’Alaska
    Tags:
    rapprochement dangereux, lutte antiterroriste, ministère russe de la Défense, Charles Corcoran, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik