International
URL courte
25700
S'abonner

L’armée américaine envisage le redéploiement de sa brigade de chars via la ville allemande de Bremerhaven en direction de l’Europe de l’Est. La participation de l’armée aux manœuvres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) est le but de cette opération qui engagerait également le Bundeswehr.

Alors que l'armée américaine a l'intention de redéployer sa brigade de 4 000 militaires et plus de 2 000 chars et d'autres véhicules en Europe de l'Est via le port allemand de Bremerhaven, les représentants du mouvement pacifique allemand et du parti Die Linke (Gauche allemande) comptent organiser des actions de protestation.

Selon le colonel Todd Bertulis, le redéploiement envisagé est également chargé de vérifier les capacités logistiques de l'armée américaine. De tels plans ne plaisent pas à la population locale : les habitants de la ville allemande de Bremerhaven sont prêts à protester contre les plans de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan).

« En premier lieu, il s'agit de trouver des fondements pour expliquer l'existence de l'Otan. Dans cette situation, de nouvelles menaces sont présentées et de nouveaux scénarios sont élaborés. En Allemagne, depuis le début de la crise ukrainienne, la Russie est décrite à nouveau comme un ennemi. Après des opérations militaires à l'étranger, en Afghanistan et en Libye, qui ne furent pas des réussites, l'Otan cherche à donner un nouveau sens à son existence », signale le représentant du groupe de Die Linke au Bundestag Alexander Neu dans une interview accordée au correspondant de Sputnik Bolle Selke.

Les représentants du mouvement pacifique de Brême ont également critiqué le redéploiement de la technique militaire américaine. Selon le porte-parole du Forum pacifique de Brême Ekkehard Lentz, qui évoque ce sujet dans une interview accordée à Sputnik, il ne faut garder le silence et il faut montrer qu'il existe une alternative pacifique. C'est pourquoi les habitants de Bremerhaven sont appelés à participer à une action de protestation.

Selon M. Lentz, il est très important de montrer que cette militarisation antirusse n'est pas soutenue par les Allemands. Le Forum pacifique de Brême craint les conséquences possibles des manœuvres planifiées : compte tenu de la situation tendue sur le plan international, une telle démarche de la part de l'armée américaine et de l'Otan est une menace pour la stabilité.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Lituanie: en 2016, l’Otan a escorté 110 fois les avions russes
Moscou réagit à la pression de l’Otan sur ses frontières
L’Otan reconnaît que son opération militaire en Syrie aggraverait le conflit
Présence US en Allemagne: «La base de Ramstein viole le droit international»
Tags:
protestations, OTAN, Europe, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook