Ecoutez Radio Sputnik
    23 victimes d’abus sexuels à Berlin dans la nuit du 1er janvier

    23 victimes d’abus sexuels à Berlin dans la nuit du 1er janvier

    © AFP 2019 CLEMENS BILAN
    International
    URL courte
    18119
    S'abonner

    Loin d’atteindre le bilan record des agressions sexuelles du début de l’année dernière, le nombre de victimes d’abus commis lors des célébrations de la Saint-Sylvestre de cette année reste important considérant les mesures de sécurités renforcées prises par les autorités.

    Le nombre de femmes victimes d’abus sexuel à Berlin lors des célébrations de la Saint-Sylvestre, dans la nuit du 1er janvier 2017, est en fait de 23, a déclaré à Sputnik un porte-parole de la police allemande.

    Auparavant, la police faisait état de six cas d’agressions sexuelles.

    Parmi les quatre auteurs présumés arrêtés jusqu’à présent figurent trois migrants, lit-on dans le journal Tagesspiegel qui cite également les données de la police.

    « Le nombre de plaintes a augmenté, plusieurs femmes les ayant déposées quelque temps après. Les six plaintes annoncées initialement ont été déposées le matin du 1er janvier. Par la suite, d’autres victimes ont sollicité notre assistance », a fait savoir le porte-parole.

    Selon lui, auparavant, la police ne « voyait pas l’intérêt » d’annoncer que le nombre de victimes s’était accru. En outre, les forces de l’ordre n’excluaient pas que de nouvelles victimes puissent s’adresser à la police.

    La source a précisé que dans la plupart des cas les délinquants avaient attrapé les femmes par les fesses, par l’entrejambe et par la poitrine. Dans plusieurs cas, il s’agissait de criminels qui n’étaient pas seuls mais faisaient partie de groupes d’hommes.

    Pour l’instant, l’enquête n’a apporté que des résultats pour le moins insatisfaisants. Les quatre personnes interpellées l’ont été sur les lieux du délit. 

    « Dans tous les cas, les victimes ont elles-mêmes pointé du doigt les délinquants, et ces derniers ont été arrêtés sur place », a précisé le porte-parole de la police.

    Trois criminels ont déjà été identifiés, il s’agit de deux ressortissants du Pakistan et d’un Iranien. Ils sont tous âgés de 25 ou 26 ans. La nationalité du quatrième interpellé n’a pas été dévoilée.

    Pour faire avancer l’enquête, la police devra examiner les enregistrements vidéo faits par les témoins, a conclu le porte-parole.

    Les délits en question ont été commis malgré un renforcement considérables des force de l’ordre patrouillant les rues des villes allemandes durant la fête.

    Dans la nuit du 1er janvier 2016, un nombre sans précédent d’agressions sexuelles ont été commises par des migrants à Cologne lors des célébrations de la Saint-Sylvestre. Par la suite, un rapport de la police allemande a précisé les chiffres concernant les crimes sexuels, faisant état de 1 200 femmes victimes.

    "La vérité est dévoilée lentement. Qu’en est-il de Berlin, Dortmund, Cologne, Hanovre, Hambourg et Munich, Mme Merkel?"

    "Il y a quelques jours, j’ai lu un message terrible sur le compte Facebook d’un de mes amis sur ce qu’il a vu dans la nuit du Nouvel An près de la porte de Brandebourg. Des groupes organisés de ressortissants de l’Afrique du Nord qui encerclaient les gens, faisaient les poches, agressaient sexuellement les femmes (…) Lui et ses amis n’ont pas porté plainte car avec de tels attroupement, les chances (de retrouver les coupables) sont nulles. Néanmoins, je me demande à quel point ce phénomène est répandu".

    "C’était clair, je ne m’attendais à rien d’autre. Et ce n’est que le haut de l’iceberg!"   

    "Triste, triste, il n’y a rien à ajouter. Voilà ce que notre sécurité est devenue…"     

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    1.200 femmes agressées en Allemagne le soir du Nouvel an 2016
    Des boîtes de nuit allemandes se disent fermées pour les migrants
    Tags:
    agressions sexuelles, abus sexuel, interpellation, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik