Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama

    Obama aurait voulu se servir de l’EI contre Assad

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    18231

    Bien avant que la Russie ne lance son aide militaire à la Syrie dans la lutte contre les terroristes, l’administration du président sortant américain Barack Obama aurait escompté utiliser l’expansion du groupe terroriste État islamique pour faire pression sur Bachar el-Assad.

    Selon le Washington Times, qui s'est procuré des enregistrements audio de commentaires privés de John Kerry, les déclarations selon lesquelles l'administration Obama comptait se servir de l'expansion de Daech comme moyen de pression sur le président syrien auraient été faites par le secrétaire d'État américain lui-même lors d'entretiens à huis clos avec des activistes syriens en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, fin septembre dernier.

    « La raison pour laquelle la Russie y est venue (en Syrie, ndlr) est le renforcement de l'EI. Il y avait la menace de sa progression sur Damas et ailleurs. Nous avons assisté à la montée en force (de l'État islamique) et nous avons pensé que cela serait une menace pour Assad », aurait alors déclaré le secrétaire d'État.

    Précédemment, le 6 janvier, John Kerry avait reconnu, dans un entretien à la chaîne de télévision NBC, que la Russie s'était engagée en Syrie pour prévenir la prise du pouvoir dans ce pays par les djihadistes. Il a ajouté qu'une telle éventualité préoccupait Washington.

    La Syrie est en proie à un conflit armé depuis mars 2011. Les forces gouvernementales combattent contre des combattants de tout poil.

    Le 30 septembre 2015 la Russie a entamé des frappes aériennes contre les sites terroristes, à la demande du président syrien Bachar el-Assad, une opération aérienne qui a permis de reprendre aux djihadistes de vastes territoires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Obama convaincu que l’approche des USA en Syrie est la meilleure
    Obama lève les restrictions de livraisons d’armes aux alliés des USA en Syrie
    Assad: "les Etats-Unis tuent des civils en Syrie"
    Les États-Unis émettent un mandat de saisie pour le pétrolier iranien Grace 1 libéré par Gibraltar
    Tags:
    conflit syrien, Etat islamique, John Kerry, Bachar el-Assad, Barack Obama, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik