International
URL courte
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
15354
S'abonner

Le président élu américain Donald Trump a encore rejeté toute idée d'une quelconque pression exercée sur lui par Moscou.

Le président élu américain Donald Trump a déclaré sur son compte Twitter que Moscou n'avait jamais essayé d'utiliser le moindre levier de pression sur lui.

​« La Russie n'a jamais essayé de faire pression sur moi. Je ne suis aucunement lié à la Russie. Pas de marchés, pas de faveurs, rien ! », stipule le tweet du 45e président élu des États-Unis.

En outre, Donald Trump a également cité le Kremlin en commentant les bruits selon lesquels Moscou disposerait de documents qui pourraient le compromettre. Il estime que ce « document non confirmé, payé par ses adversaires politiques, constitue une preuve fabriquée et une hérésie pure ».

​Rappelons qu'en octobre dernier, le FBI, la CIA et la Direction du renseignement national américain ont accusé la Russie d'avoir piraté des serveurs du Comité national du Parti démocrate pendant la campagne présidentielle, sans en fournir de preuve. Les agences ont insisté sur le fait que les attaques visaient à favoriser Donald Trump face à la candidate démocrate, Hillary Clinton.

Le président russe Vladimir Poutine a toutefois nié toute implication de la Russie, qualifiant les accusations de Washington d'« hystérie électorale ».

De son côté, le Kremlin a  répondu qu'il ne collectait pas de papiers comprommettants sur les hommes politiques et travaillait pour assurer la paix et la sécurité commune.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

Lire aussi:

Trump approuve le rapport sur les «hackers russes»: une simple tactique?
Trump dément les informations sur l'ingérence de la Russie dans la présidentielle US
Rapport sur l’ingérence russe dans les élections, les USA fidèles à eux-mêmes
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
cyberattaque, renseignement américain, serveur du Parti démocrate, pressions, influence, Twitter, Parti démocrate des Etats-Unis, FBI, CIA, Donald Trump, Hillary Clinton, Vladimir Poutine, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook