Ecoutez Radio Sputnik
    La Chine

    Les USA, première puissance? Pékin contre la répartition US des rôles dans le monde

    © AFP 2019 STR
    International
    URL courte
    18437
    S'abonner

    La présidence de Barack Obama touche à sa fin. Malgré un échec politique – admis à demi-mot – en Syrie, il qualifie toujours son pays de grande puissance mondiale. Un discours d’adieu qui n’est pas sans provoquer des réactions en Chine, pays concurrent, selon le président sortant, et qui est incapable de rivaliser avec les États-Unis.

    Au chapitre de la politique internationale, la Chine se prononce contre la répartition des rôles par les États-Unis. Les questions touchant l'influence à l'échelle mondiale doivent être discutées par la communauté mondiale, et non par un seul pays, a déclaré mercredi le représentant officiel du ministère chinois des Affaires étrangères Lou Khan.

    Dans son discours d'adieu, le président américain sortant Barack Obama a rappelé que la Russie et la Chine étaient les adversaires des États-Unis. Selon lui, l'influence de ces pays dans le monde n'est pas comparable avec celle des USA.

    « Tout d'abord, nos points de vue divergent parfois de ceux des États-Unis. Nous sommes toujours attachés à la démocratie, ainsi qu'aux relations internationales. Quand nous parlons des relations avec d'autres pays, nous nous concentrons principalement sur notre contribution à la communauté mondiale », a déclaré Lou Khan.

    « Si vous insistez sur la question d'influence, en suivant la logique des Chinois, l'influence que le pays possède dans le cadre des relations internationales doit être déterminée par la majorité et non par un seul pays », a ajouté le représentant officiel du ministère chinois des Affaires étrangères.

    Barack Obama n'est pas seul à voir la grandeur de la puissance américaine. Rex Tillerson, qui devrait être le prochain secrétaire d'État américain, estime que les États-Unis sont le seul pays qui puisse maintenir l'ordre mondial. Selon lui, un refus de leadership de la part des États-Unis provoquerait un chaos total dans le monde.

    M. Obama restera en poste jusqu'à l'investiture du président élu américain Donald Trump, le 20 janvier prochain.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Barack Obama sollicité au poste de président des playlists
    Trump: "la Russie n'a jamais essayé de m'influencer"
    Près d'un quart des Américains pensent qu’Obama n'a pas rempli ses promesses
    Tags:
    communauté, rôle, puissance, politique étrangère, répartition, Lou Khan, Barack Obama, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik