Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Prostituées, douche dorée, lit d’Obama: enfin des révélations sur le rapport contre Trump!

    © REUTERS/ Carlo Allegri
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    1022114720123

    Le FSB aurait forcé Trump à se livrer à des «actes sexuels pervers à Moscou» pour le faire chanter. Voilà les nouveaux détails croustillants sur les soi-disant frasques de Donald Trump à Moscou qui ont explosé les médias mainstream. Voulez-vous un autre secret? Ce rapport sur le lien Trump-Moscou n’est que le canular d’un pro du troll internet!

    Sources fiables ? Informations vérifiées ? Bof, pourquoi se casser la tête si l'occasion se présente d'accuser et condamner encore une fois la Russie ? Pure logique « as usual » pour les médias américains. La semaine dernière, le Washington Post s'est cassé le nez sous l'influence de l'intox antirusse, c'est maintenant au tour du réseau CNN et de BuzzFeed de s'en prendre une lampée.

    Abordons cette histoire depuis le début. À seulement neuf jours de son investiture en tant que président des États-Unis, Donald Trump s'est trouvé de nouveau au centre d'un scandale impliquant ses liens présumés avec la Russie.

    Au cours d'une audience du sénat concernant le soi-disant « piratage russe », le député de l'État d'Oregon Ron Wyden a évoqué des rapports de médias affirmant que l'administration Trump entretenait des liens étroits avec Moscou. Il s'est directement adressé au directeur du FBI, James Comey, qui, en réponse, a refusé de commenter l'enquête de l'agence.

    Le refus de M. Comey de révéler si le président élu se trouvait sous une enquête secrète a coïncidé avec la publication par plusieurs médias de rapports accusant Trump de se livrer à des « actes sexuels pervers organisés / supervisés par le FSB ». En fait, même les médias qui ont publié ces rapports reconnaissaient déjà qu'ils étaient non seulement infondés, mais qu'ils contenaient plusieurs erreurs factuelles.

    Néanmoins, le New York Times, CNN, BuzzFeed et certains autres médias ont publié un dossier qui aurait circulé pendant des semaines parmi les législateurs, les journalistes et les responsables à Washington. Un résumé de ces rapports a même été présenté au président Obama et à Donald Trump lui-même.

    Un bref résumé aurait été compilé par une source anonyme qui prétend être un ancien officier du renseignement britannique. Selon lui, le gouvernement russe aurait bichonné Donald Trump comme président potentiel pendant « au moins 5 ans », lui offrant des occasions lucratives pour son business, lui fournissant des données secrètes et l'approvisionnant en « actes sexuels pervers » afin de « tenir en laisse » le président élu. Et comme une cerise sur le gâteau, le rapport affirme que les Russes ont filmé M. Trump en train d'admirer des prostituées russes se faire des douches dorées dans une chambre d'hôtel de Moscou autrefois occupée par les Obama.

    Une capture d'écran du dossier compilé par une source anonyme sur Donald Trump
    Screenshot
    Une capture d'écran du dossier compilé par une source anonyme sur Donald Trump

    Le hic, c'est que toute cette histoire, incroyablement détaillée et sensationnelle, n'est en fait qu'un… canular et un immense fake ! Selon le forum anonyme anglophone 4Chan, constitué d'un réseau d'imageboards, ces documents ont été créés par un utilisateur et envoyés à Rick Wilson, que CNN décrit comme « le plus hardcore des "haters" de Trump », sachant qu'il agirait comme prévu.

    Et les médias libéraux, dont CNN, BuzzFeed, Cosmopolitan, sont tombés dans le panneau !

    « Ils croient encore cela. Les gars sont vraiment désespérés, il n'y a pas de scandale concernant Trump digne de confiance », a écrit ce génie diabolique et amateur de bonnes blagues. 

    Le site Gateway Pundit précise encore que les documents du rapport n'étaient conformes ni aux exigences de la CIA ni à celles du renseignement britannique, car ni le renseignement américain ni le renseignement britannique n'écrirait « CONFIDENTIAL / SENSITIVE SOURCE » sur un document. Même WikiLeaks a exprimé des soupçons à ce sujet :

    « Le fichier de 35 pages publié sur BuzzFeed à propos de Trump n'est pas un rapport du renseignement. Le style, les faits et la date du rapport ne montrent aucune crédibilité », a déclaré WikiLeaks dans un tweet.

    Médias américains, il est temps de choisir : intox ou informations crédibles ? À vous de choisir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump: "la Russie n'a jamais essayé de m'influencer"
    Kremlin: la Russie n'a aucune «information compromettante» sur Trump ou Clinton
    Moscou possède des informations secrètes sur Trump? WikiLeaks réfute
    Trump approuve le rapport sur les «hackers russes»: une simple tactique?
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, prostitution, rapport, Donald Trump, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik