International
URL courte
41436
S'abonner

Le président élu américain Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, a déclaré mercredi lors de sa première conférence de presse depuis plusieurs mois que la Russie pourrait aider les États-Unis à lutter contre Daech.

« La Russie pourrait nous aider à combattre Daech », a-t-il déclaré, ajoutant que l'administration d'Obama était en partie responsable de l'émergence de ce groupe terroriste.

M. Trump a en outre souligné espérer pouvoir s'entendre avec le président russe Vladimir Poutine, tout en soulignant que dans ses relations avec la Russie il ne serait pas moins rigoureux que la candidate démocrate Hillary Clinton s'il elle avait été élue.

Donald Trump tient sa première conférence de presse officielle…

[#ENDIRECT] Le président élu américain Donald #Trump tient sa première #conférence de presse à #NewYork mercredi 11 Janvier. Pendant la conférence, il devrait évoquer l’avenir de son empire commercial et les choix de son équipe présidentielle. En savoir plus: https://goo.gl/lFUD7T

Опубликовано Sputnik France 11 января 2017 г.

« Si Trump plaît à Poutine, ça s'appelle un avantage. (…) Je ne sais pas si je pourrais m'entendre avec lui, mais je l'espère », a indiqué l'homme politique.

Démenti sur les « dossiers compromettants »

Donald Trump a par ailleurs déclaré respecter la position de Moscou qui a démenti les informations scandaleuses à son propos relayées par la presse.

« J'ai du respect pour eux pour ce qu'ils ont dit », a-t-il souligné.

Rappelons que le site BuzzFeed a publié un document de 35 pages informant que les autorités russes auraient cherché à compromettre M. Trump. La source a précisé que les informations qu'elle avait rendues publiques ont circulé pendant plusieurs mois parmi les élites politiques, les services spéciaux et certains journalistes. Le Kremlin n'a pas tardé à rétorquer que la Russie ne recueillait aucune information compromettante à l'encontre de qui que ce soit et n'œuvrait que dans les intérêts de la paix et de la sécurité. Le porte-parole du président, Dmitri Peskov, a qualifié ces informations de fausses.

En s'exprimant sur cet incident, Donald Trump a attirer l'attention sur le fait que Moscou avait déjà qualifié ces données de pure fabrication et d'hérésie.

D'ailleurs, le président élu a déclaré que le site BuzzFeed répondrait de cette publication.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
coopération, démenti, Etat islamique, Donald Trump, Hillary Clinton, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook