Ecoutez Radio Sputnik
    Tripoli

    L’Italie s’engage dans le combat politique en Libye

    © AFP 2019 MAHMUD TURKIA
    International
    URL courte
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (165)
    154
    S'abonner

    Deux ans après la fermeture de sa représentation diplomatique en Libye, l’Italie a rouvert les portes de son ambassade à Tripoli. Dans un commentaire à Sputnik, l’ex-ambassadeur égyptien en Libye dit y voir un signe de la normalisation de la situation dans ce pays nord-africain.

    Le fait que Rome rouvre sa représentation diplomatique à Tripoli deux ans après sa fermeture revêt plusieurs significations, estime Hani Hilaf, ex-ambassadeur égyptien en Libye. 

    « Premièrement, ceci témoigne de la normalisation de la situation en Libye. C’est-à-dire que le gouvernement italien est sûr de la sécurité de ses employés sur le territoire de ce pays. Peut-être que l’ambassade ne sera pas aussi importante qu’avant – à l’époque la représentation italienne était une des plus grandes », a-t-il expliqué.  

    Deuxièmement, la réouverture de l’ambassade envoie un signal au chef du gouvernement libyen d'union nationale, Fayez al-Sarraj. 

    « On dit que l’initiative sur la Lybie, avancée par l’Égypte, la Tunisie et l’Algérie à la Ligue arabe (…) serait liée à la réouverture de l’ambassade. De manière générale, l’espoir d’un règlement politique se dessine », a-t-il expliqué.  

    Et de rappeler que l’Italie soutenait entièrement la politique de l’envoyé spécial de l'Onu en Libye Martin Kobler qui est actuellement préoccupé par le statut de l’armée libyenne et par l’aspiration de son commandement à obéir à la Chambre des représentants et non au gouvernement libyen d'union nationale.  

    « C’est cette situation que souhaite modifier soit l’Italie par le biais de son action diplomatique et de son influence sur les parties en conflit, soit Martin Kobler à son niveau. Est-il possible de faire rapprocher leurs positions? Ou bien l’Italie se mettra d’accord avec l’Égypte, la Tunisie et l’Algérie, en juxtaposant sa position à la politique de M. Kobler », s’est-il interrogé.  

    Et d’ajouter que Moscou avait appelé l’envoyé spécial de l'Onu en Libye à suspendre provisoirement son activité dans ce pays nord-africain après avoir constaté son inefficacité. « Je pense qu’à l’avenir la Russie jouera un des rôles clés dans le règlement de la crise libyenne », a-t-il conclu.  

    La représentation diplomatique italienne en Libye a été suspendue en février 2015. C’est Giuseppe Perrone qui a été désigné nouvel ambassadeur. Parmi les problèmes qu'il aura à résoudre figure celui de l'immigration clandestine vers les pays d'Europe.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (165)

    Lire aussi:

    Libye: l’armée parviendra-t-elle à réunifier le pays?
    Moscou appelle à épargner à la Syrie le sort de la Libye
    Libye et Russie: «combattre l’islamisme en général», une idée commune
    Tags:
    réglement politique, ONU, Ligue arabe, Fayez el-Sarraj, Martin Kobler, Algérie, Italie, Egypte, Libye, Tripoli (Libye)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik