International
URL courte
34318
S'abonner

Le premier ministre hébreu a qualifié la conférence internationale prévue dimanche à Paris d'«imposture palestinienne sous les auspices de la France».

La réunion dont l'objectif est de tenter de relancer l'effort de paix entre Israéliens et Palestiniens a attiré les critiques acerbes de Benjamin Netanyahu sans même avoir commencé.

« Cette conférence est une imposture palestinienne sous les auspices de la France et elle est destinée à prendre encore plus de positions anti-israéliennes », a estimé le chef du gouvernement israélien.

Auparavant, la France a officiellement invité M. Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas à prendre part à la conférence réunissant les représentants de dizaines de pays et d'organisations en vue de recréer un horizon politique entre Israéliens et Palestiniens. Israël a répondu que son premier ministre n'irait pas à Paris.

Fin décembre dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu a voté une résolution exhortant Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est ». Le bureau du premier ministre israélien a ensuite déclaré que son pays ne respecterait pas la résolution.

Dans le même temps, Israël a pris la décision de réduire son financement des Nations unies d'environ 6 millions de dollars (près de 5,7 millions d'euros).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Pour John Kerry, «Israël peut être ou un État juif, ou démocratique, mais pas les deux»
5.000 juifs français quittent la France pour Israël en 2016
La Palestine ne reconnaîtra plus Israël si Trump transfère l'ambassade US à Jérusalem
Tags:
conférence, processus de paix palestino-israélien, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, France, Palestine, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook