Ecoutez Radio Sputnik
    Verona Museo di Castelvecchio

    L'Italie a-t-elle payé une rançon à l'Ukraine pour qu'on lui restitue des œuvres d’art?

    © Photo. fornita da Eliseo Bertolasi
    International
    URL courte
    6214
    S'abonner

    Sur fond de vives inquiétudes des autorités de la province de Venise et de l’association Venise-Russie, l'Ukraine a rendu à l'Italie des tableaux volés du musée de Castelvecchio, à Vérone, un jour après le transfert d'un million d'euros à titre d’aide humanitaire de la part de Rome…

    L'association Venise-Russie souhaiterait savoir si la restitution des objets d'art, volés et retrouvés en Ukraine, au musée de Castelvecchio, à Vérone, en décembre dernier est liée à un communiqué de la diplomatie italienne sur une aide humanitaire de la part de l'Italie, a indiqué Luciano Sandona, député régional et président de l'association Russie-Italie, dans une interview accordée à Sputnik.

    « Compte tenu de ce qui s'est passé, nous voudrions savoir si le fait figurant dans le communiqué officiel, promulgué un jour avant la récupération des tableaux, constitue une simple coïncidence », s'est demandé le parlementaire vénitien, évoquant la récente déclaration du ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano.

    Selon lui, cette aide humanitaire accordée à l'Ukraine s'est révélée aussi soudaine qu' inattendue.

    « Nous voudrions notamment connaître les vraies raisons de la diplomatie italienne sur une telle gestion des fonds publics. Si cela a été une rançon pour les tableaux volés, c'est inadmissible, car l'Italie accorde déjà son aide à l'Ukraine », a martelé Luciano Sandona.

    Pour sa part, Palmarino Zoccatelli, le président de l'association Russie-Venise, a raconté à Sputnik que le sénateur Paolo Tosato était résolu à soumettre au Sénat une question parlementaire sur le sujet.

    « Vu le niveau de corruption au sein du gouvernement ukrainien, une vraie rançon ne serait pas une surprise », a déploré M. Zoccatelli, qui a également des doutes sur les vrais destinataires de cette aide humanitaire censés résider « dans l'est de l'Ukraine », le président Piotr Porochenko n'ayant certainement pas l'intention de l'envoyer aux habitants des villes de Donetsk et de Lougansk, toujours sous le feu de l'armée ukrainienne.

    Stefano Valdegamberi, le député du conseil régional de la province de Venise, a de son côté indiqué que la situation actuelle était due à la déclaration du chef de la diplomatie italienne Angelino Alfano sur l'aide aux habitants de l'est de l'Ukraine.

    « Pourquoi donner de l'argent prélevé dans les poches de simples citoyens italiens à un dictateur et à son entourage de multimilliardaires qui ne font rien pour leur propre peuple ? Nous devons donner à l'Ukraine notre propre argent ? », s'est indigné Stefano Valdegamberi.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Dans un pays en pleine crise, le président Piotr Porochenko joue aux vendeurs d’armes
    Kiev menace les médias UK pour les publications sur la corruption de Porochenko
    50.000$ par mois pour le lobbying des intérêts ukrainiens aux USA
    Tags:
    tableau, parlementaires, restitution, rançon, oeuvre d'art, Castelvecchio, Luciano Sandona, Stefano Valdegamberi, Palmarino Zoccatelli, Petro Porochenko, Angelino Alfano, Rome, Ukraine, Kiev, Vérone, Russie, Venise, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik