International
URL courte
22330
S'abonner

Les auteurs du rapport sur l'influence des médias russes sur la politique des États-Unis ne sont pas au courant de l'existence de moyens de propagande américains, selon la diplomatie russe.

La chaîne télévisée RT et l'agence Sputnik expriment un point de vue alternatif, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova lors d'un point de presse régulier.

La diplomate a rappelé que la majeure partie du rapport publié par Washington sur le piratage présumé du Conseil national démocrate par la Russie et sur les manœuvres russes destinées à influencer les élections présidentielles était consacrée à l'influence exercée par les médias russes, dont la RT et Sputnik, sur la politique des États-Unis.

«  J'ai de nouveau une question à poser à ceux qui l'ont rédigé (le rapport, ndrl)  : êtes-vous au courant de l'existence de ressources comme la "Voix de l'Amérique" et "Radio Liberté"  ? J'ai l'impression que ceux qui ont rédigé ce rapport ne parlent tout simplement pas russe. S'ils parlaient russe et s'ils avaient consacré deux minutes de leur temps au matériel publié en russe par ces ressources, ils nous auraient téléphoné pour s'excuser, car la propagande que mènent ces ressources est difficile à trouver ailleurs (…). Le flot de propagande déversé par ces ressources n'a pas son pareil. Nous savons qui les finance, comment elles sont financées, comment y sont publiées les informations. Ce n'est pas un engagement, c'est de la propagande pure et dure  », a indiqué la porte-parole.

Selon elle, le rapport a surtout visé les médias russes, quoique les ressources citées ci-dessus aient publié des informations sur les événements politiques en Russie et aient été impliquées dans les actions des mouvements de protestation.

«  Après cela, vous osez nous parler de l'action propagandiste de la RT et de Sputnik  ? La RT et Sputnik expriment simplement un point de vue alternatif qui a su finalement faire son chemin dans le flot du mainstream occidental  », a expliqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Elle a également conseillé à ceux qui accusaient les médias russes de propagande de lire les articles publiés par «  Radio Liberté  ».

«  Vous aurez honte, car ils le font avec l'argent de vos contribuables  », a souligné Maria Zakharova.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Washington Post fustigé pour avoir répandu de fausses informations
Washington veut former des journalistes pour le Proche-Orient
Washington stimulera l'apprentissage des «langues stratégiques», dont le russe
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
propagande, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik