International
URL courte
7233
S'abonner

Alléguant des menaces nucléaires «de plus en plus tangibles» de la part du Pentagone, Pyongyang a annoncé la fin des derniers préparatifs du lancement d’un missile balistique intercontinental.

La Corée du Nord procède aux derniers préparatifs en vue du lancement d'un missile balistique intercontinental destiné à parer les « des menaces nucléaires de plus en plus tangibles » émanant des États-Unis, écrit le journal nord-coréen pro-gouvernemental Minju Joson.

« La fabrication de tels missiles, visant à sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Corée du Nord, ne va à l'encontre d'aucune norme juridique internationale et fait partie du droit légitime d'un pays indépendant », souligne le quotidien.

Pyongyang, poursuit-il, « continuera de développer ses capacités nucléaires afin de se protéger et d'effectuer en cas de nécessité une frappe nucléaire préventive, tant que les États-Unis et leurs alliés ne mettront pas fin à leurs menaces et à leurs manœuvres militaires interminables contre la Corée du Nord. »

Concernant les allégations du président sortant Barack Obama sur les provocations et menaces présumées de la part de la Corée du Nord, le journal les qualifie « dérisoires », tout en soulignant que Washington les utilise comme prétexte pour « imposer des sanctions supplémentaires contre Pyongyang. »

Rappelons que dans son message à la nation à l'occasion du Nouvel an, le président nord-coréen Kim Jong-un a rendu compte des préparatifs de l'essai d'un missile balistique intercontinental et exprimé la volonté du gouvernement nord-coréen de « poursuivre la politique visant à développer simultanément l'économie et les capacités nucléaires de dissuasion. »

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

En Corée du Sud, la «Raspoutine» de la présidente placée en garde à vue
En Corée, le rude travail des mamies-sirènes qui touchent le fond
En Corée du Sud, la légitimité du déploiement du THAAD remise en question
«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Tags:
nucléaire coréen, essais, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook