Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion d'EgyptAir effectuant le vol Paris-Le Caire après le vol disparu MS804

    Crash d’EgyptAir: la presse égyptienne voit rouge suite à la piste de l’iPhone

    © REUTERS / Christian Hartmann
    International
    URL courte
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)
    14263
    S'abonner

    La nouvelle thèse avancée par la France, selon laquelle un smartphone pourrait avoir provoqué le crash de l’avion d’EgyptAir, est loin de faire l’unanimité. Selon la presse égyptienne, la France tente ainsi d’éluder le fait qu’une bombe aurait pu être placée dans l’avion à l’aéroport de Charles-de-Gaulle.

    Les autorités égyptiennes regardent d'un œil sceptique la nouvelle piste proposée par les spécialistes français et privilégient l'hypothèse de l'attentat dans le crash de l'avion d'EgyptAir survenu le 19 mai au-dessus de la mer Méditerranée.

    Selon le site égyptien al-Bawaba news, qui cite une source au sein du ministère de l'Aviation égyptien, la France cherche à fuir ses responsabilités en avançant la thèse selon laquelle le vol MS804 se serait abîmé en Méditerranée à cause d'un iPhone qui aurait surchauffé dans le cockpit.

    « Cela ressemble à une tentative de nier l'hypothèse d'une bombe placée à bord de l'avion à l'aéroport de Charles-de-Gaulles, en France, d'où l'appareil a décollé », estime la source.

    « Les déclarations de ce type visent à rejeter toute responsabilité pour le crash. Compte tenu du fait qu'il s'agit d'un Airbus et que le pays de son dernier décollage est la France, la responsabilité incombera à Paris et conformément au droit international, les compensations seront doublées », poursuit-elle.

    L'interlocuteur du média égyptien pointe du doigt le fait que « l'explosion d'une batterie d'un portable est incapable de déboucher sur une catastrophe aérienne aussi facilement ». L'aménagement intérieur de l'avion, y compris les sièges, le tapis et les meubles, est fabriqué à partir des matériaux ininflammables, un embrasement aussi rapide étant donc impossible.

    Un autre fait qui met en doute la piste de la défaillance technique causée par un iPhone est une brèche dans le fuselage qu'évoquent les enquêteurs. « L'explosion d'une batterie ne peut pas provoquer une brèche », affirme la source.

    En décembre, le Caire a annoncé avoir retrouvé des traces d'explosif sur les dépouilles de victimes. Une preuve, selon les autorités égyptiennes, qu'il s'agit d'un attentat.

    Le vol MS804 reliant Paris au Caire s'est abîmé le 19 mai entre la Crète et la côte septentrionale de l'Égypte après avoir soudainement disparu des écrans radar pour des raisons encore indéterminées, tuant les 66 personnes à bord, dont 40 Égyptiens et 15 Français.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)

    Lire aussi:

    EgyptAir: l'enregistreur de cockpit de l'avion est exploitable
    EgyptAir: une boîte noire confirme la présence de fumée avant le crash
    Crash d’Egyptair: coup de froid sur les relations France-Égypte
    Tags:
    enquête, Vol MS804, crash d'avion, iPhone, EgyptAir, Egypte, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik