Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib, Syrie

    Ces États qui soutiennent le terrorisme: la Russie a de nouvelles preuves

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    662147
    S'abonner

    Bien que la lutte contre le terrorisme nécessite l’implication de l’ensemble de la communauté internationale, la Russie continue de recevoir de nouvelles preuves accablantes indiquant que certains États continuent de flirter avec les égorgeurs.

    La Russie possède de nouvelles preuves de coopération entre certains États et sociétés étrangères influentes avec les mouvements terroristes, a déclaré le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolaï Patrouchev.

    «  Il s'agit de l'approvisionnement en pétrole et autres matières premières des terroristes, ainsi que de rémunérations pour obtenir le droit de produire et de transporter des marchandises sur les territoires sous leur contrôle  », a indiqué Nikolaï Patrouchev dans une interview accordée au journal russe Rossiyskaya Gazeta.

    Nikolaï Patrouchev appelle la communauté internationale à ne pas ignorer ce problème.

    Selon lui, «  empêcher cette pratique est le problème de tous les pays qui affirment lutter contre le terrorisme  sans exception  ».

    Commentant la coopération de la Russie avec d'autres pays dans la lutte contre le terrorisme international, le secrétaire du Conseil de sécurité a précisé que Moscou avait réussi à intensifier le travail dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations unies.

    «  La Russie a contribué à l'adoption de résolutions importantes visant la lutte contre Daech et d'autres organisations terroristes, ainsi que contre leur financement  », estime-t-il.

    Pour rappel, la Russie a entamé, le 30 septembre 2015, des frappes aériennes contre les sites terroristes à la demande du président syrien Bachar el-Assad, une opération aérienne qui a permis de reprendre aux djihadistes de vastes territoires.

    Les avions russes ont détruit de nombreux sites d'infrastructure, notamment des centaines de sites d'extraction de pétrole utilisés par les djihadistes pour financer leurs activités. La Russie a aidé l'armée syrienne à libérer complètement la deuxième plus grande ville de Syrie, Alep, où les démineurs russes ont découvert des stocks de munitions provenant des pays de l'Otan et appartenant aux terroristes du Front al-Nosra.

    Les forces aérospatiales russes ont participé à la libération de Palmyre en mars dernier et sont revenues sur le terrain après la reprise de cette ville antique par les djihadistes.

    Un des principaux résultats de l'activité de Moscou en Syrie est l'accord Russie-Iran-Turquie sur un cessez-le-feu en Syrie et la préparation des négociations entre Damas et l'opposition syrienne dans la capitale du Kazakhstan, Astana.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Zakharova: Washington accuse la Russie de ne pas corriger les erreurs US
    Chef de la CIA «largement responsable du chaos» en Syrie, pas la Russie
    Tags:
    lutte, terrorisme, Conseil de sécurité de l'Onu, Etat islamique, Nikolaï Patrouchev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik